VALEO
VALEO
- EUR (-)
- 15 min delayed data - Euronext Paris
Open: -
Change: -
Volume: -
Low: -
High: -
High / Low range: -
Type: Stocks
Ticker: FR
ISIN: FR0013176526

Valeo : solide performance opérationnelle au 1er semestre, dans un contexte marqué par la pénurie des composants électroniques

  • 15

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Paris, le 22 juillet 2021

Solide performance opérationnelle au 1er semestre, dans un contexte marqué par la des composants électroniques :

  • Chiffre d’affaires de 4 327 millions d’euros au 2e trimestre, en croissance de 73 % à périmètre et taux de change constants par rapport au 2e trimestre 2020
  • Chiffre d’affaires de 8 994 millions d’euros au 1er semestre, en hausse de 31 % à périmètre et taux de change constants par rapport au 1er semestre 2020
  • Marge d'EBITDA à 13,4 % du chiffre d’affaires
  • Cash flow libre de 145 millions d’euros
  • Prises de commandes élevées de 10,6 milliards d’euros pour Valeo auxquelles s’ajoutent 1,1 milliard d’euros de commandes pour Valeo Siemens eAutomotive
  • Confirmation des perspectives 2021 malgré une croissance de la production automobile plus faible que prévue et l’augmentation du prix des matières premières
 

Jacques Aschenbroich, Président-Directeur Général de Valeo, a déclaré :

« Je tiens, une nouvelle fois, à remercier les équipes de Valeo pour leur engagement au quotidien, notamment dans la gestion de la pénurie des composants électroniques, qui nous a permis de livrer, sans interruption, nos clients et de réaliser un très bon niveau de performance dans nos usines.

Grâce à notre positionnement unique dans les domaines de l’électrification et l’ADAS, nous avons surperformé la production automobile de plus de 10 points dans chacune des régions, par rapport au 1er semestre 2019.

Par ailleurs, le déploiement des plateformes technologiques nous permet de réduire structurellement notre effort brut en Recherche et Développement de 207 millions d'euros et nos investissements de 228 millions d'euros, tout en offrant des solutions toujours plus innovantes à nos clients, et de générer un cash flow libre de 145 millions d'euros.

La marge d’EBITDA à 13,4 % du chiffre d'affaires, en hausse de 90 points de base par rapport à 2019, reflète notre efficience opérationnelle et la gestion rigoureuse de tous nos coûts.

Dans un contexte difficile, marqué par la pénurie des composants électroniques et la hausse du prix des matières premières, nous confirmons nos objectifs 2021. »

PARIS, le 22 juillet 2021. Le Conseil d’administration, réuni ce jour, a arrêté les comptes consolidés semestriels résumés relatifs à la période close le 30 juin 2021 (1). Les résultats du 1er semestre 2021 ci-dessous sont établis en application des normes IFRS.

Pour une meilleure lisibilité de l’évolution de son activité, le Groupe privilégie une analyse de sa performance par rapport à 2019, année avant crise.

    S1 2021   S1 2020 Variation   S1 2019 Variation
Chiffre d’affaires (en m€) 8 994   7 058 +27   %   9 776 -8   %
Chiffre d’affaires 1ère monte (en m€) 7 512   5 863 +28   %   8 220 -9   %
                 
Marge brute (en m€) 1 586   507 +213   %   1 754 -10   %
  (en % du CA) 17,6   %   7,2   % +10,4 pts   17,9   % -0,3 pt
Frais de R&D (en m€) (756)   (928) -19   %   (785) -4   %
  (en % du CA) (8,4   %)   (13,1   %) +4,7 pts   (8,0   %) -0,4 pt
Frais commerciaux et administratifs (en m€) (415)   (419) -1   %   (455) -9   %
  (en % du CA) (4,6   %)   (5,9   %) +1,3 pt   (4,6   %) 0,0 pt
Marge opérationnelle hors quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence

(en m€) 415   (840) -149   %   514 -19   %
(en % du CA) 4,6   %   (11,9   %) +16,5 pts   5,3   % -0,7 pt
Quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence

(en m€) (119)   (166) -28   %   (107) +11   %
(en % du CA) (1,3   %)   (2,4   %) +1,1 pt   (1,1   %) -0,2 pt
Marge opérationnelle y compris la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence *

(en m€) 296   (1 006) -129   %   407 -27   %
(en % du CA) 3,3   %   (14,3   %) 17,6 pts   4,2   % -0,9 pt
Résultat net part du Groupe (en m€) 90   (1 215) -107   %   162 -44   %
  (en % du CA) 1,0   %   (17,2   %) +18,2 pts   1,7   % -0,7 pt
Résultat net de base par action (en euros) 0,38   (5,08) na   0,68 -44  %
                 
EBITDA *

(en m€) 1 205   202 +497   %   1 218 -1   %
(en % du CA) 13,4   %   2,9   % +10,5 pts   12,5   % +0,9 pt
                 
Variation du besoin en fonds de roulement opérationnel (en m€) (218)   (574) na   230 na
Flux d’investissements corporels et incorporels (en m€) (570)   (714) -20   %   (966) -41   %
Cash flow libre * (en m€) 145   (1 049) -114   %   237 -39   %
Endettement financier net * (en m€) 3 147   4 037 -890 m€   2 877 +270 m€
                 
ROCE *   13  %   na na   12  % na
ROA *   %   na na   % na

* Cf. glossaire financier, page 14.

Évolution du chiffre d’affaires

L’activité du 1er semestre a été affectée par la pénurie en composants électroniques pénalisant la chaîne d’approvisionnement et les plannings de production de nos clients. Le 2e trimestre a été particulièrement impacté par une baisse de la production automobile de l’ordre de 10 % par rapport au 1er trimestre 2021.

Chiffre d’affaires S1
(en millions d’euros)

En % du CA S1 2021

  2021   vs. 2020   vs. 2019
  S1   S1 2020 Var. à pcc* Var.   S1 2019 Var. à pcc* Var.
Première monte 84  %   7 512   5 863 +32  % +28  %   8 220 -6  % -9  %
Remplacement 1 %   1 030   824 +30  % +25  %   1 005 +8  % +2  %
Divers %   452   371 +25  % +22  %   551 -15  % -18  %
Total S1 100  %   8 994   7 058 +31  % +27  %   9 776 -5  % -8  %


* A périmètre et taux de change constants (2).

Par rapport au 1er semestre 2020, le chiffre d’affaires consolidé de 8 994 millions d’euros est en progression de 31 % à périmètre et taux de change constants. Les variations des taux de change ont un impact négatif de 4 % en raison, principalement, de l’appréciation de l’euro face au dollar américain et au yen japonais. Les changements de périmètre ont un impact négligeable sur la période.

Le chiffre d’affaires première monte progresse de 32 % à périmètre et taux de change constants, grâce à la bonne dynamique du Groupe sur des technologies à fortes croissances telles que les caméras frontales et le 48V.

Le chiffre d’affaires du marché du remplacement est en hausse de 30 % à périmètre et taux de change constants. Cette excellente performance est tirée par la reconstitution des stocks chez nos clients pour accompagner la reprise d’activité et gérer la pénurie des composants électroniques.

Les ventes « Divers » sont en hausse de 25 % à périmètre et taux de change constants confirmant la reprise d’activité et les prochains démarrages de production.

Chiffre d’affaires T2
(en millions d’euros)

En % du CA T2 2021

  2021   vs. 2020   vs. 2019
  T2   T2 2020 Var. à pcc* Var.   T2 2019 Var. à pcc* Var.
Première monte 83  %   3 575   2 066 +78  % +73  %   4 099 -10  % -13  %
Remplacement 12  %   522   333 +63  % +57  %   504 +9  % +4  %
Divers %   230   171 +37  % +35  %   332 -28  % -31  %
Total T2 100  %   4 327   2 570 +73  % +68  %   4 935 -9  % -12  %

* A périmètre et taux de change constants (2).

Au 2e trimestre, le chiffre d’affaires s’élève à 4 327 millions d’euros, en hausse de 73 % à périmètre et taux de change constants, bénéficiant d’un effet de base très favorable suite aux fermetures d’usines au 2e trimestre 2020.

Évolution du chiffre d’affaires première monte par région de destination

Chiffre d’affaires première monte
(en millions d’euros)

En % du CA 2021

  2021   vs. 2020   vs. 2019
  S1   S1 Var. à pcc * Surperf. vs. IHS/ CPCA **   S1 Var. à pcc * Surperf. vs. IHS/ CPCA **
Europe et Afrique 48  %   3 606   2 765 +32  % +2 pts   4 025 -10  % +11 pts
Asie et Moyen-Orient et Océanie 32  %   2 379   1 925 +26  % -2 pts   2 381 +3  % +10 pts
dont Chine 14  %   1 022   797 +26  % -2 pts   861 +19  % +21 pts
dont Japon %   548   486 +22  % +7 pts   637 -10  % +6 pts
dont Corée du Sud %   583   498 +19  % +8 pts   651 -7  % +4 pts
dont Inde %   93   47 +105  % +22 pts   89 +11  % +20 pts
Amérique du Nord 18  %   1 390   1 070 +40  % +8 pts   1 624 -9  % +11 pts
Amérique du Sud %   137   103 +57  % -5 pts   190 +4  % +25 pts
Total S1 100  %   7 512   5 863 +32  % +2 pts   8 220 -6  % +8 pts


* A périmètre et taux de change constants (3).
** Sur la base des estimations de production automobile IHS publiées le 16 juillet 2021 – CPCA pour la Chine.

Par rapport au 1er semestre 2019, le chiffre d’affaires première monte affiche une surperformance, dans toutes les régions de production, de plus de 10 points, témoignant du bon positionnement du Groupe :

  • en Europe et Afrique, le chiffre d’affaires première monte, à périmètre et taux de change constants, baisse de 10 % soit une performance de 11 points supérieure à celle de la production automobile grâce, notamment aux bonnes performances des Pôles Systèmes de Confort et d’Aide à la Conduite (ADAS) et Systèmes de Propulsion (48V, systèmes de transmission et systèmes d’actuation) ;
  • en Asie, le chiffre d’affaires première monte, à périmètre et taux de change constants, progresse de 3 % et enregistre une performance de 10 points supérieure à celle de la production automobile :
    • en Chine, le chiffre d’affaires première monte, à périmètre et taux de change constants, est en hausse de 19 %, soit une performance de 21 points supérieure à celle de la production automobile. La Chine est la seule région avec un chiffre d’affaires au 1er semestre 2021 nettement supérieur au niveau d’avant la crise de la Covid-19. Tous les Pôles d’activité du Groupe participent à cette dynamique (plus particulièrement les Pôles Systèmes de Confort et d’Aide à la Conduite, Systèmes Thermiques et Systèmes de Visibilité) tant auprès de constructeurs internationaux que chinois,
    • au Japon, le chiffre d’affaires première monte, à périmètre et taux de change constants, est en baisse de 10 % soit une surperformance de 6 points qui se redresse notamment grâce aux bonnes performances du Pôle Systèmes de Visibilité auprès de Toyota au travers de sa filiale Ichikoh,
    • en Corée du Sud, le chiffre d’affaires première monte, à périmètre et taux de change constants, est en baisse de 7 % et surperforme de 4 points la production automobile, grâce notamment aux montées en cadence de nouveaux contrats avec Hyundai dans les domaines du 48V et des systèmes d’actuation ;
  • en Amérique du Nord, le chiffre d’affaires première monte, à périmètre et taux de change constants baisse de 9 %, soit une performance supérieure de 11 points à celle de la production automobile, qui s’explique notamment par la montée en puissance de nombreux projets dans les domaines de l’ADAS et des systèmes d’éclairage, auprès de clients nord-américains ;
  • en Amérique du Sud, le chiffre d’affaires première monte, à périmètre et taux de change constants, s’inscrit en hausse de 4 %, soit une surperformance de 25 points par rapport à la production automobile.

Chiffre d’affaires première monte
(en millions d’euros)

En % du CA 2021

  2021   vs. 2020   vs. 2019
  T2   T2 Var. à pcc * Surperf. vs. IHS/ CPCA **   T2 Var. à pcc * Surperf. vs. IHS/ CPCA **
Europe et Afrique 48  %   1 710   872 +99  % +9 pts   1 996 -14  % +11 pts
Asie et Moyen-Orient et Océanie 32  %   1 143   908 +29  % +5 pts   1 181 % +8 pts
dont Chine 14  %   504   508 -3  % 0 pt   433 +17  % +15 pts
dont Japon %   254   162 +75  % +23 pt   306 -11  % +9 pts
dont Corée du Sud %   280   208 +36  % +25 pts   330 -13  % +3 pts
dont Inde %   43   7 +459  % +52 pts   42 +9  % +28 pts
Amérique du Nord 18  %   657   270 +164  % +32 pts   824 -15  % +10 pts
Amérique du Sud %   65   16 +357  % +56 pts   98 -4  % +23 pts
Total T2 100  %   3 575   2 066 +78  % +24 pts   4 099 -10  % +7 pts


* A périmètre et taux de change constants (4).
** Sur la base des estimations de production automobile IHS publiées le 16 juillet 2021 – CPCA pour la Chine.

Par rapport au 2e trimestre 2019, le chiffre d’affaires première monte affiche une surperformance, dans toutes les régions de production. Au niveau mondial, la surperformance s’élève à 7 points. Cette dernière est impactée par un mix géographique défavorable et les difficultés liées aux perturbations de production qui ont été particulièrement vives au cours de ce trimestre.

Portefeuille géographique et clients équilibré

Régions de production S1 2021 S1 2020 S1 2019
Europe de l’Ouest 33  % 32  % 32  %
Europe de l’Est + Afrique 16  % 16  % 17  %
Chine 14  % 14  % 11  %
Asie hors Chine 17  % 18  % 18  %
États-Unis % % %
Mexique 11  % 10  % 11  %
Amérique du Sud % % %
Total 100  % 100  % 100  %
Asie et pays émergents 59  % 59  % 59  %
       
Clients S1 2021 S1 2020 S1 2019
Allemands 32  % 30  % 31  %
Asiatiques 32  % 33  % 31  %
Américains 17  % 18  % 19  %
Français 14  % 13  % 14  %
Autres % % %
Total 100  % 100  % 100  %

Au 1er semestre 2021, marge d’EBITDA (5) à 13,4 % du chiffre d’affaires

La marge d’EBITDA à 13,4 % du chiffre d’affaires affiche une hausse de 0,9 point par rapport au 1er semestre 2019. Cette performance résulte de l’efficacité des plateformes technologiques et de l’engagement intense des équipes pour livrer l’ensemble des clients du Groupe dans un contexte marqué par la pénurie des composants électroniques.

    S1 2021   S1 2020 Variation   S1 2019 Variation
Chiffre d’affaires (en m€) 8 994   7 058 +27   %   9 776 -8  %
Marge brute (en m€) 1 586   507 +213   %   1 754 -10  %
  (en % du CA) 17,6  %   7,2  % +10,4 pts   17,9  % -0,3 pt
                 
EBITDA * (en m€) 1 205   202 +497   %   1 218 -1  %
  (en % du CA) 13,4  %   2,9  % +10,5 pts   12,5  % +0,9 pt
                 
Marge opérationnelle hors la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence

(en m€) 415   (840) -149   %   514 -19  %
(en % du CA) 4,6  %   (11,9  %) +16,5 pts   5,3  % -0,7 pt
Quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence

(en m€) (119)   (166) -28   %   (107) +11  %
(en % du CA) (1,3  %)   (2,4  %) +1,1 pt   (1,1  %) -0,2 pt
Marge opérationnelle y compris la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence *

(en m€) 296   (1 006) -129   %   407 -27  %
(en % du CA) 3,3  %   (14,3  %) +17,6 pts   4,2  % -0,9 pt
Résultat net part du Groupe (en m€)) 90   (1 215) -107   %   162 -44  %
  (en % du CA) 1,0  %   (17,2  %) +18,2 pts   1,7  % -0,7 pt

* Cf. glossaire financier, page 14.

Par rapport au 1er semestre 2019

Malgré la baisse d’activité liée à la pénurie de composants électroniques, la marge brute du Groupe s’établit à 17,6 % du chiffre d’affaires, en ligne avec la marge de 17,9 % enregistrée au 1er semestre 2019, témoignant de l’efficience opérationnelle des usines du Groupe.

L’évolution de la marge brute enregistrée au 1er semestre s’analyse de la manière suivante :

  • la baisse des volumes (par rapport à la même période en 2019) : -0,7 point ;
  • la hausse des coûts fixes (essentiellement les amortissements) en pourcentage des ventes dans un contexte de baisse importante de l’activité : -0,7 point ;

compensées par :

  • l’efficience industrielle : +0,9 point ;
  • la contribution positive des ventes diverses : +0,1 point ;
  • un impact périmètre et taux de change positif : +0,1 point.

La baisse structurelle des frais de R&D bruts, -207 millions d’euros (soit -20 %) par rapport au 1er semestre 2019, à 851 millions d’euros, est liée à l’efficience de nos plateformes technologiques. Elle compense pour une large part la réduction de l’impact IFRS (écart net positif entre les frais de développement immobilisés et les dotations aux amortissements et pertes de valeurs).

    S1 2021   S1 2020 Variation   S1 2019 Variation
Frais de Recherche et Développement bruts (en m€) (851)   (862) -1   %   (1 058) -20  %
  (en % du CA) -9,5  %   -12,2  % +2,7 pts   -10,8  % +1,3 pt
Impact IFRS (en m€) 39   (113) -135   %   214 -82  %
Subventions et autres produits (en m€) 56   47 +19   %   59 -5  %
Frais de Recherche et Développement (en m€) (756)   (928) -19   %   (785) -4  %
  (en % du CA) -8,4  %   -13,1  % 4,7 pts   -8,0  % -0,4 pt
                 
Impact IFRS

(en m€) 39   -113 -135   %   214 -82  %
(en % du CA) 0,4  %   -1,6  % +2,0 pts   2,2  % -1,8 pt
Frais de développement immobilisés (en m€) 291   319 -9   %   400 -27  %
  (en % du CA) 3,2  %   4,5  % -1,3 pt   4,1  % -0,9 pt
Dotations aux amortissements et pertes de valeurs *

(en m€) (252)   (432) -42   %   (186) +35  %
(en % du CA) -2,8  %   -6,1  % +3,3 pts   -1,9  % -0,9 pt

* Uniquement pertes de valeurs comprises dans la marge opérationnelle.

La réduction de 1,8 point de l’impact IFRS s’explique par :

  • la baisse des frais de développement immobilisés (0,9 point) signe de l’amélioration de l’efficience R&D du Groupe issue du déploiement des nouvelles plateformes technologiques ;
  • la hausse des dotations aux amortissements (0,9 point) liée aux lancements en production de nombreux projets innovants.

Les frais de R&D enregistrés dans le compte de résultats sont donc en baisse de 4 %, à 756 millions d’euros, soit 8,4 % du chiffre d’affaires.

Grâce à la bonne maîtrise des coûts fixes, les frais administratifs et commerciaux sont en baisse 9 %, à 415 millions d’euros, soit 4,6 % du chiffre d’affaires.

La marge opérationnelle hors quote-part des résultats des sociétés mises en équivalence s’élève à 415 millions d’euros, soit 4,6 % du chiffre d’affaires.

La marge d’EBITDA à 13,4 % du chiffre d’affaires affiche une hausse de 0,9 point par rapport au 1er semestre 2019. Elle tient compte d’une hausse des dotations aux amortissements de 1,8 point entre le 1er semestre 2019 (à 6,9 % du chiffre d’affaires) et le 1er semestre 2021 (à 8,7 % du chiffre d’affaires).

La quote-part des résultats des sociétés mises en équivalence s’établit à -119 millions d’euros. Elle prend en compte la quote-part de la perte enregistrée par Valeo Siemens eAutomotive qui s’élève à 124 millions d’euros (accélération des ventes sur de nouveaux programmes clés attendue au 2nd semestre) ;

La marge opérationnelle après prise en compte de la quote-part des résultats des sociétés mises en équivalence (6) s’établit à 296 millions d’euros, soit 3,3 % du chiffre d’affaires.

Le résultat opérationnel s’élève à 267 millions d’euros, après prise en compte des autres produits et charges pour un montant de -29 millions d’euros.

Le taux effectif d’impôt est de 31 %.

Le résultat net part du Groupe s’élève à 90 millions d’euros, soit 1,0 % du chiffre d’affaires après déduction des participations ne donnant pas le contrôle d'un montant de 41 millions d’euros.

La rentabilité des capitaux employés (ROCE (6)) ainsi que la rentabilité des actifs (ROA (6)) s’établissent respectivement à 13 % et 7 % au 1er semestre.

Information sectorielle

Évolution du chiffre d’affaires par Pôle d’activité

La croissance du chiffre d’affaires des Pôles d’activité varie en fonction de leur mix produit, géographique et client et de la part relative du marché du remplacement dans leur activité.

Chiffre d’affaires des Pôles d’activité
(en millions d’euros)

2021   vs. 2020   vs. 2019
S1   S1 Var. CA Var. CA OEM * Surperf vs IHS / CPCA **   S1 Var. CA Var. CA OEM * Surperf vs IHS / CPCA **
Systèmes de Confort et d’Aide à la Conduite *** 1 779   1 380 +29  % +34  % +4   pts   1 810 -2  % +2  % +16   pts
Systèmes de Propulsion 2 468   1 897 +30  % +34  % +4   pts   2 565 -4  % -2  % +12   pts
Systèmes Thermiques 2 009   1 560 +29  % +34  % +4   pts   2 330 -14  % -10  % +4   pts
Systèmes de Visibilité 2 662   2 169 +23  % +28  % -2   pts   3 014 -12  % -10  % +4   pts

* A périmètre et taux de change constants (6)
** Sur la base des estimations de production automobile IHS publiées le 16 juillet 2021 – CPCA pour la Chine.

*** Hors activité Commandes sous volant.

Le Pôle Systèmes de Confort et d’Aide à la Conduite affiche une performance de 16 points supérieure à la production automobile mondiale par rapport au 1er semestre 2019, grâce notamment aux démarrages de nombreux projets dans le domaine de l’ADAS, dans les principales zones de production : Amérique du Nord, Europe et Chine, ce qui conforte la position de leader mondial du Groupe dans ce domaine.

Le Pôle Systèmes de Propulsion surperforme la production automobile mondiale de 12 points par rapport au 1er semestre 2019, en particulier en Europe et en Corée, tiré principalement par :

  • la croissance dans les systèmes 48V ; et
  • l’augmentation du contenu moyen par véhicule dans les systèmes de transmission en raison de l’adoption croissante de boîtes de vitesse automatisées et de systèmes d’hybridation.

Le Pôle Systèmes Thermiques affiche une surperformance de 4 points par rapport à la production automobile mondiale du 1er semestre 2019, soutenue notamment par l’accélération des ventes en Chine et des technologies assurant la gestion thermique des véhicules électrifiés (systèmes de refroidissement de batteries, systèmes de climatisation spécifiques pour véhicules électriques,...) qui offrent de nouvelles perspectives de croissance au Pôle. Les technologies thermiques dédiées au véhicule électrifié représentent au 1er semestre 2021 près de 45 % des prises de commandes du Pôle.

Le Pôle Systèmes de Visibilité surperforme la production automobile mondiale de 4 points par rapport au 1er semestre 2019, notamment grâce à de bonnes performances de l’activité éclairage, en Amérique du Nord, soutenue par les activités pick-up truck de clients nord américains, et en Chine.

Chiffre d’affaires des Pôles d’activité
(en millions d’euros)

2021   vs. 2020   vs. 2019
T2   T2 Var. CA Var. CA OEM * Surperf vs IHS / CPCA **   T2 Var. CA Var. CA OEM * Surperf vs IHS / CPCA **
Systèmes de Confort et d’Aide à la Conduite *** 861   494 +74  % +85  % +31   pts   909 -5  % -1  % +16   pts
Systèmes de Propulsion 1 177   712 +65  % +73  % +19   pts   1 299 -9  % -9  % +8   pts
Systèmes Thermiques 986   560 +76  % +86  % +32   pts   1 187 -17  % -13  % +4   pts
Systèmes de Visibilité 1 265   779 +62  % +71  % +17   pts   1 512 -16  % -15  % +3   pts

* A périmètre et taux de change constants (7)
** Sur la base des estimations de production automobile IHS publiées le 16 juillet 2021 – CPCA pour la Chine.

*** Hors activité Commandes sous volant.

Au 2e trimestre, tous les Pôles surperforment la production automobile.

EBITDA (7) par Pôle d’activité

EBITDA
(en millions d’euros et en % du chiffre d’affaires par Pôle d’activité)
S1 2021   S1 2020 Variation   S1 2019 Variation
Systèmes de Confort et d’Aide à la Conduite

298   84 +255  %   283 +5  %
16,8  %   6,1  % +10,7 pts   15,6  % +1,2 pt
Systèmes de Propulsion

294   91 +223  %   319 -8  %
11,9  %   4,8   % +7,1 pts   12,4   % -0,5 pt
Systèmes Thermiques

241   (31) -877  %   262 -8  %
12,0  %   (2,0  %) +14,0 pts   11,2  % +0,8 pt
Systèmes de Visibilité

350   75 +367  %   324 +8  %
13,1  %   3,5  % +9,6 pts   10,7  % +2,4 pts
Autres *

22   (17) -229  %   30 -27  %
na   na na   na na
Groupe

1 205   202 +497  %   1 218 -1  %
13,4  %   2,9  % +10,5 pts   12,5  % +0,9 pt

* Inclut notamment l’activité Commandes sous volant.

Au 1er semestre 2021, tous les Pôles d’activité voient leur marge d’EBITDA s’améliorer par rapport à la même période en 2019, à l’exception du Pôle Systèmes de Propulsion dont la marge d’EBITDA est impactée par la diminution, à hauteur de 14 millions d’euros, des dividendes reçus des coentreprises chinoises mises en équivalence.

Au 1er semestre 2021, cash flow libre (8) de 145 millions d’euros

(En millions d’euros) S1 2021   S1 2020 S1 2019
EBITDA (8) 1 205   202 1 218
Variation du besoin en fonds de roulement opérationnel (218)   (574) 230
Coûts sociaux et de restructuration (54)   (30) (10)
Impôts (133)   (106) (152)
Provisions pour retraites (7)   (16) (1)
Remboursements du principal du passif locatif nets (42)   (43) (46)
Autres postes opérationnels (36)   232 (36)
Flux d’investissements corporels et incorporels (570)   (714) (966)
Cash flow libre (8) 145   (1 049) 237
Frais financiers nets (13)   (62) (56)
Autres éléments financiers (188)   (161) (447)
Cash flow net (8) (56)   (1 272) (266)

Au 1er semestre 2021, le Groupe a généré un cash flow libre (8) de 145 millions d’euros. Il résulte principalement :

  • d’un EBITDA de 1 205 millions d’euros, en ligne avec celui du 1er semestre 2019 malgré la baisse de l’activité au 1er semestre 2021 ;
  • de l’augmentation du besoin en fond de roulement à hauteur de 218 millions d’euros due à la hausse des stocks pour un montant d’environ 200 millions d’euros afin de sécuriser les livraisons à nos clients dans un contexte difficile (pénurie mondiale de composants électroniques) ;
  • de la baisse des flux d’investissements de 396 millions d’euros (dont 109 millions d’euros de frais de développement immobilisés) grâce au déploiement des nouvelles plateformes technologiques.

Au 1er semestre 2021, le cash flow net (8) est négatif à hauteur de 56 millions d’euros, tenant compte, entre autres        , de 89 millions d’euros payés au titre des dividendes et de 86 millions d’euros au titre des prêts à la coentreprise Valeo Siemens eAutomotive.

Endettement financier net (9) à 3,1 milliards d’euros et situation de liquidité solide

L’endettement financier net s’établit ainsi à 3 147 millions d’euros au 30 juin 2021 alors qu’il était de 2 944 millions d’euros au 31 décembre 2020.

Le ratio de « leverage » (l’endettement financier net rapporté à l’EBITDA) s’établit à 1,25 fois le montant de l’EBITDA et le ratio de « gearing » (endettement financier net rapporté aux capitaux propres attribuables aux actionnaires de la société) à 94 % des capitaux propres.

Valeo dispose d’une structure financière saine qui s’appuie sur un profil de la dette équilibré et d’une situation de liquidité solide :

  • en février 2021, la Banque Européenne d'Investissement (BEI) a approuvé une enveloppe de financement de 600 millions d'euros au bénéfice de Valeo pour le financement de ses projets de recherche et développement en Europe, dans les domaines de la réduction des émissions de CO2 et de l'amélioration de la sécurité des véhicules. Le Groupe a procédé au tirage du financement pour une valeur totale de 600 millions d'euros (10) ;
  • le programme de financement Euro Medium Term Note (EMTN) à moyen et à long terme d'un montant maximum de 5 milliards d'euros, est utilisé à hauteur de 3 milliards d'euros au 30 juin 2021, stable par rapport au 31 décembre 2020 ;
  • Valeo dispose d’une trésorerie disponible de 2,3 milliards d’euros et de lignes de crédits non tirées d’un montant total de 2,3 milliards d’euros ;
  • l’échéance moyenne de la dette financière brute à long terme s’établit à 3,2 ans au 30 juin 2021 (contre 3 ans au 31 décembre 2020)

Prises de commandes (9) de 10,6 milliards d’euros pour Valeo auxquelles s’ajoutent 1,1 milliard d’euros de commandes pour Valeo Siemens eAutomotive

Les prises de commandes de Valeo atteignent un niveau élevé de 10,6 milliards d’euros, en ligne avec les niveaux d’avant crise (11,1 milliards d’euros enregistrés sur la même période en 2019), soit 1,4 fois son chiffre d’affaires première monte sur la même période.

La coentreprise Valeo Siemens eAutomotive s’est vu confirmer 1,1 milliard d’euros de nouvelles commandes à date.

Perspectives 2021 confirmées

Notre scenario de base pour l’année 2021 - qui correspond à la borne haute de notre guidance - est une croissance d'environ 9 % de la production automobile mondiale.

Dans ce contexte, nous confirmons pour l’année 2021 (11) :

  • la poursuite de la surperformance ;
  • le maintien de nos objectifs financiers de marge et de cash malgré la baisse de notre hypothèse de croissance automobile sur l’année 2021 et la hausse des prix des matières premières et des semi-conducteurs :
(données publiées)   2021 2020
Chiffre d’affaires en milliards d’euros 17,6 - 18,2 16,4
Chiffre d’affaires première monte en milliards d’euros 14,9 - 15,5 13,8
EBITDA en % du CA 12,8% - 13,4 % 9,2  %
Cash flow libre en millions d’euros 330 - 550 294
  • l’accélération de la croissance de la coentreprise Valeo Siemens eAutomotive et réduction de sa contribution négative à la ligne « Quote-part de résultat des sociétés mises en équivalence ».

Réconciliation Valeo, activité Commandes sous volant (TCM)

Le Groupe a décidé de se désengager de l’activité de sa ligne de produits « Commandes sous volant » (TCM).

Ci-dessous figure le tableau de réconciliation entre les données consolidées publiées et celles hors activité « Commandes sous volant ».

  S1 2021 Activité TCM * S1 2021 hors TCM
Chiffre d’affaires (en m€) 8 994 103 8 891
         
Marge brute (en m€) 1 586 7 1 579
  (en % du CA) 17,6  % 6,8  % 17,8  %
Frais de R&D (en m€) (756) (9) (747)
  (en % du CA) (8,4  %) (8,7  %) (8,4  %)
Frais commerciaux et administratifs (en m€) (415) (5) (410)
  (en % du CA) (4,6  %) (4,9  %) (4,6  %)
Marge opérationnelle hors la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence

(en m€) 415 (7) 422
(en % du CA) 4,6  % (6,8  %) 4,7  %

* Y compris intercos.

Prochains rendez-vous

Chiffre d’affaires du troisième trimestre 2021 : 28 octobre 2021

Résultats de l’exercice 2021 : deuxième quinzaine du mois de février 2022

Faits marquants

Gouvernement d'entreprise

Le 11 mars 2021, Valeo a annoncé la prise d'effet au 9 mars 2021 de la transformation de la Société en société européenne, approuvée par le Conseil d’administration de Valeo du 20 février 2020 et par l’Assemblée générale annuelle des actionnaires du 25 juin 2020.

Le 26 mai 2021, le Conseil d’administration a nommé Christophe Périllat Directeur Général Délégué de Valeo. Christophe Périllat a également été nommé administrateur de Valeo par l'Assemblée générale qui s’est tenue ce même jour. Ces nominations en tant que Directeur Général Délégué et administrateur s’inscrivent dans le cadre du plan de succession de Jacques Aschenbroich. Ce plan de succession prévoit que la dissociation des fonctions de Président du Conseil d’administration et de Directeur Général interviendra en janvier 2022, Jacques Aschenbroich demeurant Président du Conseil d’administration, pour la durée restant à courir de son mandat d’administrateur, soit jusqu’en mai 2023, et Christophe Périllat lui succédant en tant que Directeur Général, à partir de janvier 2022. Dans cette perspective, Christophe Périllat avait été nommé Directeur Général Adjoint de Valeo le 27 octobre 2020.

Le 22 juillet 2021, le Conseil d'administration a pris acte de la démission pour raison personnelle d'Olivier Piou de son mandat d'administrateur en date du 30 juin 2021.
Le Conseil d’administration a également pris acte de la désignation par le Comité de Groupe, le 18 juin 2021, d'Eric Poton en remplacement d'Eric Chauvirey en qualité d’administrateur représentant les salariés.

Développement durable - Plan de neutralité carbone (« CAP 50 »)

Le 4 février 2021, Valeo a annoncé ses objectifs en faveur de la réduction des émissions de CO2. Dès 2030, Valeo s’engage à réduire ses émissions de tonnes de CO2 à hauteur de :

- 75 % (12), pour celles liées à ses activités opérationnelles, (Scopes 1 et 2) ;

- 15 %(12) , pour celles liées à l’approvisionnement auprès de ses fournisseurs, (Scope 3 amont) ;

- 15 %(12), pour celles liées à l’usage final de ses produits (Scope 3 aval) ; et si l’on comptabilise les émissions de CO2 qui seront évitées grâce aux technologies d’électrification de Valeo, la réduction devrait atteindre 50 %.

À l’horizon 2050, Valeo aura atteint la neutralité carbone sur l’ensemble de ses activités opérationnelles et de son approvisionnement auprès de ses fournisseurs dans le monde. En Europe, le Groupe aura atteint, à la même date, la neutralité carbone complète en incluant l’utilisation finale de ses produits.

Le 23 mars 2021, Valeo intègre le nouvel indice « CAC 40 ESG » qui regroupe 40 sociétés qui ont démontré les meilleures pratiques environnementales, sociales et de gouvernance.

Le 3 juin 2021, Valeo a annoncé avoir reçu le prix de la Responsabilité Sociétale des Entreprises de Stellantis lors de sa première cérémonie des Supplier Awards. Valeo a été récompensé pour ses performances environnementales, sociales et éthiques et pour la maîtrise de sa chaîne de sous-traitance, soulignant ainsi l'importance de la stratégie mondiale de neutralité carbone « CAP 50 » du Groupe.

Accords de collaboration et partenariats

Le 17 juin 2021, Valeo et Navya ont décidé de renforcer leur collaboration technologique et industrielle dans le domaine des navettes autonomes. Les navettes de Navya (180 unités vendues au 31 décembre 2020) circulant à travers le monde sont déjà dotées de technologies de Valeo. L’objectif est d’intensifier le programme de Recherche et Développement pour mettre au point des systèmes de conduite autonomes de niveau 4, commercialisables dans les trois prochaines années.

Le 2 juillet 2021, Valeo et Omega Seiki Mobility (OSM) qui appartient au groupe Anglian Omega, ont annoncé s'être associés pour accélérer l’électrification des deux et trois roues en Inde. Le protocole d’accord porte sur l'approvisionnement par Valeo des systèmes de propulsion électrique pour la gamme de véhicules d’OSM. Valeo équipera les trois roues destinés au transport de marchandises « Rage+ » et « Rage+ Frost » d’OSM avec son système de propulsion électrique 48V (réducteur de vitesse, moteur et onduleur intégrés).

Innovation, technologies et distinctions

Le 16 mars 2021, Valeo a annoncé que le Valeo ClimSpray™ avait été élu Produit de l’Année 2021. Par simple pulvérisation, Valeo ClimSpray™ désinfecte l’intérieur d’un véhicule en 15 minutes et rend inactifs les virus de type coronavirus, les bactéries et les champignons qui peuvent s’y trouver. La solution contenue dans le produit a reçu la certification d’un laboratoire médical indépendant, attestant de sa conformité aux normes européennes d’efficacité antimicrobienne.

Le 15 avril 2021, Valeo a reçu aujourd’hui le prix International busplaner Sustainability Award 2021 pour son purificateur d’air à rayons ultraviolets (UV) destiné aux autobus et autocars. Grâce à cette technologie, la plus puissante au monde, l’air est débarrassé à plus de 95 % de ses microbes, virus et bactéries, durant les trajets avec des voyageurs à bord. Son efficacité contre le SARS CoV 2 a été scientifiquement prouvée par le Centre Hospitalier Universitaire de Francfort et par l’Institut allemand des technologies laser en médecine et en métrologie (ILM) de l'Université d'Ulm.
Le 21 avril 2021, ce bouclier protecteur contre le virus du Covid-19 dans les autobus a également été désigné en Allemagne comme « innovation majeure de l’année » par le VDA (Verband der Automobilindustrie, ou Union de l'industrie automobile), à l’occasion de la Journée mondiale de la créativité et de l'innovation (World Creativity and Innovation Day 2021).

Le 19 avril 2021, à l’occasion de la 19e édition du salon de l’Auto de Shanghai, Valeo a levé le voile sur six innovations qui répondent aux grands défis de la mobilité, dont la Chine est aujourd’hui à l’avant-garde :

  • sa nouvelle pompe à chaleur et le Valeo FlexHeater, permettant de ne plus avoir à trancher le dilemme entre l’autonomie des batteries et le confort thermique à l’intérieur des habitacles ;
  • son premier système complet de propulsion 100 % électrique, développant 100 kW, comprenant le moteur électrique, l’onduleur (le cerveau du système) et le réducteur (l’équivalent de la boîte de vitesses), issu de sa Joint-Venture Valeo Siemens eAutomotive basée en Chine, assurant la performance nécessaire aux petites berlines du monde entier, à un coût raisonnable ;
  • un ensemble de technologies qui transforment le véhicule en « bouclier sanitaire », afin de permettre à l’automobiliste de rouler dans un habitacle sain ;
  • la mise au point d’une solution d'éclairage à 360° permettant de projeter, à courte distance autour du véhicule, des indications claires, simples, instantanées, entrant dans le champ de vision des autres usagers de la route, pour une plus grande sécurité ; et
  • le Valeo Mobility Kit, composé de capteurs (les « yeux et les oreilles du véhicule »), d'unités de contrôle électronique et d'algorithmes qui s’intègre dans les nouveaux véhicules sans conducteur comme les droïdes ou autres petits robots de livraison.

Le 8 juin 2021, Valeo a annoncé s’être classé en tête des déposants français de brevets dans le monde, avec 1 913 brevets publiés en un an (13), dont 53 % en France, selon le classement publié pour la première fois par l’Institut National de la Propriété Intellectuelle (INPI). Valeo figure également à la troisième place du classement 2020 des déposants de brevets en France, avec 819 brevets publiés. Les innovations de Valeo sont désormais protégées par un portefeuille de près de 35 000 brevets à travers le monde.

Le 22 juin 2021, Valeo a annoncé équiper 250 bus et navettes pour ses collaborateurs de sa technologie éliminant les bactéries et les virus, dont celui de la Covid 19. Grâce à ce dispositif, plus de 25 000 salariés dans 12 pays effectueront leurs trajets quotidiens dans les meilleures conditions de sécurité sanitaire.

Le 22 juin 2021, Valeo a reçu le prix Overdrive de General Motors pour la technologie Valeo XtraVueTM Trailer. Il s’agit du premier équipement au monde permettant de « voir à travers » une remorque ou une caravane. Ce système innovant d’aide à la conduite facilite la conduite des véhicules avec attelage, tout en renforçant la sécurité. Il utilise des caméras et des logiciels développés par Valeo et associe, en une seule image homogène, les flux captés par la caméra du véhicule et celle de la remorque.

Financement et notations attribuées à la dette long terme et court terme de Valeo par les agences de notation

Le 15 juillet 2021, un second prêt de 300 millions d'euros accordée par la Banque européenne d'investissements (BEI) a été signée. Pour rappel, la Banque européenne d'investissements (BEI) avait approuvé une enveloppe de 600 millions d'euros au bénéfice du groupe Valeo pour le financement de ses projets de recherche menés en Europe dans les technologies de réduction des émissions de CO2 et d'amélioration de la sécurité des véhicules ; le premier prêt de 300 millions d'euros a été signé en février 2021.

Moody’s : notes « Baa3/P3 » de la dette long terme et court terme, perspective « négative » ;

Standard & Poor’s : notes « BB+/B » de la dette long terme et court terme, perspective « stable ».

Évolution du périmètre de consolidation

Le 25 décembre 2020, la Société Ichikoh a signé un protocole de cession pour une quote-part de sa participation dans Life Elex, portant son pourcentage de détention de 59,1 % à 14,9 %. La cession est intervenue fin juin 2021. Cette activité représente un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros sur le 1er semestre 2020 contre 8 millions d'euros sur le 1er semestre 2021.

Fin avril 2021, Valeo a cédé ses activités Éclairage au Brésil ; cette activité représente un chiffre d'affaire de 10 millions d'euros sur le premier semestre 2020 contre 9 millions d'euros sur le premier semestre 2021.

Glossaire financier

Les prises de commandes correspondent aux commandes matérialisant l’attribution des marchés à Valeo et aux coentreprises et entreprises associées à hauteur de la quote-part d'intérêt de Valeo dans ces sociétés (à l’exception de Valeo Siemens eAutomotive, dont les commandes sont intégrées à 100 %) par des constructeurs sur la période et valorisées sur la base des meilleures estimations raisonnables de Valeo en termes de volumes, prix de vente et durée de vie. Les éventuelles annulations de commandes sont également prises en compte. Agrégat non audité

À périmètre et taux de change constants (ou à pcc) : l'effet de change se calcule en appliquant au chiffre d’affaires de la période en cours le taux de change de la période précédente. L'effet périmètre se calcule en (i) éliminant le chiffre d'affaires, sur la période en cours, des sociétés acquises au cours de la période, (ii) en intégrant, sur la période précédente, le chiffre d'affaires en année pleine des sociétés acquises au cours de la période précédente, (iii) en éliminant le chiffre d'affaires, sur la période en cours et sur la période comparable, des sociétés cédées lors de la période en cours ou de la période comparable.

La marge opérationnelle y compris la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence correspond au résultat opérationnel avant autres produits et charges.

Le ROCE, ou la rentabilité des capitaux employés, correspond à la marge opérationnelle (y compris la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence) rapportée aux capitaux employés (y compris la participation dans les sociétés mises en équivalence), hors goodwill.

Le ROA, ou la rentabilité des actifs, correspond au résultat opérationnel rapporté aux capitaux employés (y compris la participation dans les sociétés mises en équivalence), goodwill inclus.

L'EBITDA correspond (i) à la marge opérationnelle avant amortissements, pertes de valeur (comprises dans la marge opérationnelle) et effet des subventions publiques sur actifs non courants, et (ii) aux dividendes nets reçus des sociétés mises en équivalence.

Le cash flow libre correspond aux flux nets de trésorerie des activités opérationnelles, après neutralisation de la variation des cessions de créances commerciales non récurrentes, des remboursements nets du principal locatif et après prise en compte des acquisitions et cessions d’immobilisations incorporelles et corporelles.

Le cash flow net correspond au cash flow libre après prise en compte (i) des flux d'investissement relatifs aux acquisitions et cessions de participations et à la variation de certains éléments inscrits en actifs financiers non courants, (ii) des flux sur opérations de financement relatifs aux dividendes versés, aux ventes (rachats) d’actions propres, aux intérêts financiers versés et reçus, et aux rachats de participations sans prise de contrôle et (iii) de la variation des cessions de créances commerciales non récurrentes.

L’endettement financier net comprend l’ensemble des dettes financières à long terme, les dettes liées aux options de vente accordées aux détenteurs de participations ne donnant pas le contrôle, les crédits à court terme et découverts bancaires sous déduction des prêts et autres actifs financiers à long terme, de la trésorerie et équivalents de trésorerie ainsi que la juste valeur des instruments dérivés sur risque de change et sur risque de taux associés à l'un de ces éléments.

Déclaration « Safe Harbor »

Les déclarations contenues dans ce document, qui ne sont pas des faits historiques, constituent des « déclarations prospectives » (« Forward Looking Statements »). Elles comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le développement de produits et leur potentiel ou les performances futures. Bien que la Direction de Valeo estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables à la date de publication du présent document, les investisseurs sont alertés sur le fait que ces déclarations prospectives sont soumises à de nombreux éléments, risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement hors du contrôle de Valeo, qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectivement réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés ou prévus dans les déclarations prospectives. De tels éléments sont, entre autres, la capacité de l’entreprise à générer des économies ou des gains de productivité pour compenser des réductions de prix négociées ou imposées. Les risques et incertitudes auxquels est exposé Valeo comprennent notamment les risques liés aux enquêtes des autorités de la concurrence tels qu’identifiés dans le Document d’enregistrement universel, les risques liés au métier d’équipementier automobile et au développement de nouveaux produits, les risques liés à l’environnement économique prévalant au niveau régional ou mondial, les risques industriels et environnementaux, les risques liés à l’épidémie de Covid-19 y compris le risque lié à l'approvisionnement du Groupe en composants électroniques et l’évolution du prix des matières premières, ainsi que les risques et incertitudes développés ou identifiés dans les documents publics déposés par Valeo auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), y compris ceux énumérés sous la section « Facteurs de Risques » du Document d’enregistrement universel 2020 de Valeo enregistré auprès de l’AMF le 6 avril 2021 (sous le numéro D.21-0260).

La société n’accepte aucune responsabilité pour les analyses émises par des analystes ou pour toute autre information préparée par des tiers, éventuellement mentionnées dans ce document. Valeo n'entend pas étudier, et ne confirmera pas, les estimations des analystes et ne prend aucun engagement de mettre à jour les déclarations prospectives afin d’intégrer tous événements ou circonstances qui interviendraient postérieurement à la publication de ce document.

Valeo est un équipementier automobile, partenaire de tous les constructeurs dans le monde. Entreprise technologique, Valeo propose des systèmes et équipements innovants permettant la réduction des émissions de CO2 et le développement de la conduite intuitive. Le Groupe a réalisé au 1er semestre 2021 un chiffre d’affaires de 9,0 milliards d’euros et a consacré 9,5 % de son chiffre d’affaires à la recherche et au développement. Valeo emploie, au 30 juin 2021, 104 000 collaborateurs dans 33 pays, dans 184 sites de production, 20 centres de recherche, 42 centres de développement et 15 plateformes de distribution. Valeo est coté à la Bourse de Paris.


VALEO
43 rue Bayen, 75017 Paris
www.valeo.com

Relations Investisseurs
+33 1 40 55 37 93
valeo@relations-investisseurs.com

Contacts Presse
+33 7 64 56 85 48 | +33 6 81 73 83 41
press-contact.mailbox@valeo.com


1 Les Commissaires aux Comptes ont émis leur rapport d’examen limité sur les comptes consolidés semestriels résumés sans observation.
2 Cf. glossaire financier, page 14.
3 Cf. glossaire financier, page 14.
4 Cf. glossaire financier, page 14.
5 Cf. glossaire financier, page 14.
6 Cf. glossaire financier, page 14.
7 Cf. glossaire financier, page 14.
8 Cf. glossaire financier, page 14.
9 Cf. glossaire financier, page 14.
10 Le second tirage de 300 millions d’euros a été signé 15 juillet 2021.
11 Pour l’année 2021, la guidance inclut également les objectifs suivants : 11,1 % pour le ROCE (à l’exclusion de l’activité Commandes sous volant (TCM) et en tenant compte de la quote-part dans les sociétés mises en équivalence) et 5,0 % pour le ROA (à l’exclusion de l’activité Commandes sous volant et en tenant compte de la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence).
12 Selon la méthodologie de calcul SBTi [Science Based Targets inititative]. SBTi est un référentiel qui permet aux entreprises de fixer des objectifs de réduction des émissions de CO2 en ligne avec le maintien d'un réchauffement climatique a minima à 2°C.
13 En 2019.

Pièce jointe


Primary Logo

GlobeNewsWire

GlobeNewswire, a Nasdaq company, is one of the world's largest newswire distribution networks, specializing in the delivery of corporate press releases financial disclosures and multimedia content to the media, investment community, individual investors and the general public.