Rechercher un produit / trader / groupe :

Le scalping

  • 421
  • 3446
  • 162
  • 6848
Le scalping est une méthode de trading consistant à passer une multitude d'ordres pour profiter de très faibles écarts de cotations, de l'ordre de quelques pips. Les ordres d'achat ou de vente peuvent être à la hausse ou à la baisse sur un même produit. Le trader pratiquant le scalping ne tient pas compte de la tendance. La durée des trades est le plus souvent de quelques secondes et n'excède pas quelques minutes. Le scalping est donc une méthode de trading agressive.

C'est aujourd'hui l'une des méthodes de trading les plus utilisées sur les marchés financiers, non pas par les particuliers, mais par les banques et hedge funds avec le trading haute fréquence. La pratique du scalping est alors poussée à son extrême avec des ordres relevant des dizaines de millisecondes. Ce type de trading est entièrement automatisé et l'identification des trades est faite par des algorithmes.


Comment faire du scalping ?



Le scalping se pratique sur tous les types de marchés financiers (actions, futures, indices, forex, matières premières). Le scalping est basé sur l'utilisation de plusieurs outils :

-

Le carnet d'ordres

: Le carnet d'ordres liste les ordres d'achat et de vente non exécutés sur un même produit. Plusieurs informations sont disponibles telles que les prix, les quantités et le nombre d'ordres. La lecture du carnet d'ordres donne donc des indicateurs sur les variations futures de l'actif. Le scalpeur va par exemple étudier les volumes, l'écart entre la meilleure limite et le prix suivant, le spread…. Les scalpeurs vont utilisé cet outil notamment sur les actions, les indices et les futures.

-

Les graphiques de cours sur de petites unités de temps

: Ces graphiques vont aller de 1 minute (la plus petite unité de temps disponible sur les plateformes de trading) à 5 minutes. Le scalping est alors un peu plus long terme, les positions peuvent être gardées plusieurs minutes dans certains cas. C'est le cas notamment sur le Forex. En effet, les volumes ne sont pas disponibles sur ce marché. Vous ne pouvez obtenir qu'un indicateur de volume ou un carnet d'ordres de la part de votre broker mais il sera basé uniquement sur ses clients (cela n'a donc pas une grande valeur).


Les conditions indispensables pour faire du scalping



-

Frais de transaction faibles

: pour pratiquer le scalping dans de bonnes conditions sur la bourse, vous devez impérativement avoir de très bonnes conditions de trading. Les frais de transactions doivent être le plus bas possible. En effet, en scalping, les frais grignote fortement vos gains et peut même rendre vos trades perdants. Avec un courtier classique (du genre votre banque), il est impossible de pratiquer le scalping, les frais sont trop importants. Vous devez donc vous tourner vers des brokers proposant les CFD (qui répliquent le cours du sous jacent) pour pouvoir scalper les actions, les indices ou les matières premières. Sur les CFD, il n'y a pas de commission sur transaction, vous payez juste le spread. C'est également le cas sur le Forex. Il faut donc que vous choisissiez le broker proposant les plus faibles spreads sur les produits que vous traitez.

-

Réactivité de la plateforme

: le scalping est basé sur l'exploitation de faibles écarts de cotations et vos ordres doivent donc être transmis le plus rapidement possible au marché. Vous devez donc trouver une plateforme de trading réactive avec un risque de slippage (le prix auquel vous cliquez n'est pas le prix auquel votre ordre est passé) le plus faible possible. Ouvrez un compte démo chez différents brokers pour tester leur plateforme de trading.

-

Matériel informatique performant

: Vous devez avoir un ordinateur stable (qui ne plante pas) et une connexion haut débit (sans coupure récurrente) pour une bonne transmission de vos ordres. Un bug de votre matériel informatique peut vous coûter très cher en scalping.


Les règles à respecter en scalping



-

Money management stricte

: En scalping, la gestion du risque est la clé du succès. Vous devez vous imposer des règles très strictes et vous y tenir. Il est indispensable de savoir prendre vos pertes sous peine de ruiner sur un seul trade vos efforts de plusieurs jours. Le scalping, c'est l'école des petits profits. Le but est de grignoter des gains tout au long de la journée pour au final réaliser une performance globale satisfaisante (au même titre qu'un swing trader).

Il est fortement conseillé de toujours placer un stop loss automatique à chaque prise de position. C'est en quelque sorte, un stop de secours qui vous protège en cas de hausse imprévu de la volatilité. Avec le scalping, aucune erreur n'est permise. Il suffit d'un oubli sur un trade et un coup de pas de bol pour mettre en danger tout votre travail.

Vous devez également constamment surveiller votre trade. En scalping, il faut savoir que la majorité des trades vont être coupés manuellement, aussi bien sur un trade gagnant que sur un trade perdant. Vous devez donc optimiser au plus possible vos gains et réduire au minimum vos pertes. Dites vous que chaque point compte en scalping. C'est la gestion des détails sur l'ensemble de vos trades qui fera de vous un bon ou mauvais scalpeur.

-

Volatilité faible

: on entend souvent que la volatilité est l'ami du scalpeur. C'est vrai mais uniquement pour les grandes banques et les hedge funds avec le trading haute fréquence. Pour un particulier, c'est une tout autre histoire. La volatilité va augmenter son risque et le pourcentage de trade dont le stop est atteint. Or, c'est justement la que tout se joue. Il faut réduire au minimum le montant des pertes sur les trades perdants en scalping. Chaque point perdu compte.

En période de volatilité, les spreads vont également augmenter. Or les frais de transactions ont un impact considérable sur votre performance globale. La volatilité augmente également le risque de slippage et les mouvements sont souvent bien trop brutaux pour que vous ayez le temps de réagir (comme sur une annonce économique).


Le scalping en pratique



-

Stratégies de scalping

: Le scalping se pratique généralement sur des zones de supports et de résistances. En effet, il est souvent possible de capter des petits mouvements de corrections sur ces niveaux. Ces supports/résistances peuvent être des points pivots, des bornes de figures chartistes… Ce sont les moments ou il y a une hésitation des investisseurs et ou il est possible de réaliser de multiples aller retour.
Le scalping peut également se pratiquer après une cassure d'un niveau clé. Il y a souvent une accélération du mouvement et même si le mouvement ne se poursuit pas, il est possible de capter quelques points.

-

Quand couper votre position perdante

: Lorsque vous prenez position, c'est que vous avez un signal clair d'achat ou de vente. Votre scénario baissier ou haussier doit donc se réaliser rapidement une fois votre trade passé. Si vous voyez que le cours fait l'inverse, n'attendez pas que votre stop soit atteint pour couper votre position. Le stop est simplement là pour vous protéger en cas d'imprévu. Il n'est pas la pour couper vos pertes sur l'ensemble de vos trades perdants. Le scalping n'a rien à voir avec du swing trading sur de petites unités de temps. Ce sont deux méthodes totalement différentes.

-

Quand couper votre position gagnante

: En scalping, il ne faut pas être trop gourmand. Votre objectif n'est pas de prendre un mouvement de tendance mais simplement de capter une infime partie de ce mouvement (de l'ordre de quelques points). Si le cours va dans le bon sens, vous couper dès le premier signe de fatigue du mouvement. Vous pouvez également couper dès que votre objectif de cours a été atteint.

-

Quel effet de levier je peux utiliser

: Il est tout à fait possible de pratiquer du scalping sans effet de levier mais pour avoir des gains intéressants en terme d'argent, il faut mieux avoir un gros compte. Si ce n'est pas le cas, l'utilisation du levier est nécessaire. Cela ne veut pas dire qu'il faut en abuser. N'oubliez pas que plus l'effet de levier est grand, plus le risque est important. C'est à vous de déterminer l'effet de levier maximum que vous pouvez utiliser en fonction du nombre de trades que vous passés. Vous pouvez par exemple risquer 0.1% de votre capital sur chaque trade. A vous de faire le calcul sur la taille de position à prendre…

-

Quel doit être le pourcentage de trades gagnants

: En scalping, le pourcentage de trades gagnants doit être important, beaucoup plus qu'en swing trading (ou un trade gagnant peut suffir à couvrir la perte sur 2 ou 3 trades perdants). Avec le scalping, ce n'est pas le cas et c'est votre pourcentage de trades gagnants qui fait la différence. Si vous n'arrivez pas à avoir un ratio de trades gagnants/trades perdants positifs, arrêter le scalping.


Les avantages du scalping



-

Le résultat du trade est connu très rapidement

: En scalping, la durée de portée du trade n'excède pas quelques minutes et est bien souvent de quelques secondes seulement.

-

Stress réduit

: Vous n'avez pas le temps de stresser sur l'issue du trade comme c'est le cas en swing trading. De plus, à l'issue de votre journée de trading, toutes vos positions sont coupées et il n'y a donc aucun stress.

-

Gains réguliers

: Si vous êtes un bon scalpeur, votre compte de trading va monter en permanence. Vous ne verrez pas de pic à la baisse comme c'est le cas pour un swing trader après une série de trades perdants.

-

Pas d'émotions

: Les émotions sont l'ennemi du trader et sont bien souvent la cause de la perte des traders sur les marchés financiers. Avec le scalping, la gestion des émotions est beaucoup moins présente de part une faible durée de portée du trade et la rapidité à laquelle il est possible de rattraper un trade perdant.

-

Opportunités de trades importantes

: Que l'actif que vous traitez soit en tendance ou dans un range, cela n'a pas d'impact sur votre trading et le nombre de vos trades. Le scalping se pratique dans toutes les conditions de marché.

-

Stratégies de trading simples

: En scalping, pas besoin de passer des jours, des semaines ou des mois à trouver la bonne stratégie comme c'est le cas pour un swing trader. Un seul indicateur peut suffir pour prendre position.


Les inconvénients du scalping



-

Chronophage

: Il faut passer des dizaines d'opérations par jour pour réaliser des gains conséquents (si vous avez une utilisation de l'effet de levier modéré, ce qui est conseillé). Cherchez des opportunités en permanence demande beaucoup de temps. De plus, vous ne pouvez pas faire de pause si vous êtes en position.

-

Usant mentalement

: Le scalping demande une forte concentration pour éviter toute erreur qui pourrait être fatale. Le fait de répéter cet effort de concentration tout au long de la semaine est usant mentalement.

-

Gain par trade faible

: Un trade gagnant en scalping ne fait presque rien gagner. C'est le cumul de l'ensemble de vos trades qui génère ou non de la performance.

-

Commissions importantes

: Vous passer un nombre de trade important et vous payer le spread à chaque fois. Le spread a un impact important sur chaque trade et sur votre performance globale.

-

Expérience nécessaire

: Le scalping est généralement réservé aux traders expérimentés. Il demande une certaine expérience pour identifier rapidement les opportunités de trades.


Conclusion



Le scalping est une méthode de trading à part sur les marchés financiers. Elle offre de nombreux avantages mais il faut accepter les inconvénients liés à cette pratique. Avec l'expérience, les gains peuvent être importants, souvent supérieurs aux stratégies des swing traders. Mais, le scalping est une technique difficile à maîtriser même si elle semble simple à première vue.


Fiche issue de la rubrique -› Guide Trading -› Stratégie de Trading

Répondre

Vous devez être connecté pour pouvoir discuter...

Sujets similaires