L’Allemagne peut-elle quitter la Zone Euro ?

  • 935
  • 0
Toute la presse est concentrée sur la possibilité d’un Grexit et pourtant, la Grèce n’est pas le seul pays susceptible de quitter la Zone Euro, il y a également l’Allemagne. Pour le moment le scénario semble peu probable mais pourtant l’Allemagne devrait être rapidement confronté à un choix : Faut-il soutenir la Grèce ou quitter l’Euro ?


Les Allemands ont fait leur choix



La grogne est grandissante en Allemagne. Les Allemands ont en marre de payer pour leurs voisins Européens. La Grèce est bien évidement le premier sujet qui fâche, le pays utilisant l’aide extérieure (FMI + lignes de crédits à la BCE) sans vouloir se plier à une rigueur budgétaire demandée par l’Union Européenne et en premier lieu par l’Allemagne. 

Mais la grogne va bien au-delà. Il faut savoir que dans les années 2000, l’Allemagne était quasiment au tapis économiquement et c’est au prix de lourdes réformes que le pays est devenu le leader Européen aujourd’hui : Réduction de l’impôt sur les sociétés (de 35% à 20%), flexibilité du temps de travail (emplois précaires), baisse du coût de la main d’œuvre, réduction des dépenses publiques… Ces réformes ont conduit à la croissance et à de nombreuses créations mais les Allemands ont du accepter de nombreuses concessions, faire de gros efforts. 

Si les Allemands en sont la aujourd’hui, c’est que le gouvernement a eu le courage politique de se lancer dans des réformes structurelles. Le problème, c’est que dans la Zone Euro, l’Allemagne est le seul pays à avoir réalisé de telles réformes. Tous les pays voisins (et la France en premier lieu) n’ont pris aucune véritable mesure forte pour relancer la croissance, les reformes structurelles sont inexistantes. Du coup, ces pays sont des boulets économiques pour l’Allemagne qui doit sortir le chéquier en permanence pour les soutenir. Les Allemands en ont marre de payer pour des pays qui n’ont fait aucun effort ! Et je l’ai comprend ! 

Dans les divers sondages posant la question : Êtes-vous favorable à une sortie de l’Allemagne de la Zone Euro ? 60% des Allemands répondent oui….

Quand a Angela Merkel et le ministre Allemands des finances Schäuble, ils ne se cachent pas pour dire que la Zone Euro est en crise existentielle et que l’Allemagne s’interroge sur la place dans cet Union.


Vers une Union monétaire limitée ?



Le ministre des finances Schäuble est favorable à l’exclusion de certains pays de la Zone Euro, et pas uniquement de la Grèce. Il a déclaré qu'une zone euro capable d'exclure les « mauvais élèves » est une zone euro plus cohérente, donc renforcée. Cette pensée est partage par de nombreux députés Allemands.
 
Quand il parle d’exclure les mauvais élèves, il parle bien évidemment de la Grèce en premier lieu mais pas seulement. Sa vision est que tous les pays qui ne sont pas prêts à engager des réformes structurelles profondes n’ont pas leur place dans la Zone Euro. C’est le cas de l’Espagne, du Portugal de l’Italie mais également de la France ! Ces pays la subissent la crise au lieu d’essayer de la combattre. Ils attendent simplement un miracle économique pour être sauvée. Heureusement qu’il y a eu la baisse de l’Euro….

L’Allemagne pourrait donc se tourner vers une union monétaire limitée avec les pays proches économiquement et socialement que sont les Pays-Bas, l’Autriche et le Luxembourg. Cela mettrait bien évidemment fin à l’Euro.


Angela Merkel, le dernier rempart



Angela Merkel est aujourd’hui le dernier rempart à l’éclatement de la Zone Euro. Même si la majorité des Allemands partagent l’avis du ministre des Finances, elle reste opposée pour le moment à une sortie de la Grèce de la Zone Euro. Elle veut protéger l’intégrité de la Zone Euro. Elle sait qu’un Grexit pourrait conduire à la fin de l’Euro mais aussi à un krack obligataire géant. En effet, si la Grèce sort de la Zone Euro, les investisseurs vont réévaluer les risques des autres pays et notamment l’Espagne, le Portugal et l’Italie qui verraient leurs taux d’intérêts s’envoler. 

La Chancelière a également peur qu’en cas de sortie de la Grèce de la Zone Euro, les Russes n’en profitent pour prendre le contrôle de ce pays et mettre un pied en Méditerranée ce qui étendrait son influence politique et économique (cf Les BRICS menaçent le Dollar US).

Angela Merkel est donc officiellement opposé à son ministre des Finances. Pour le moment, elle a toute la confiance des Allemands. Elle a permis le redressement de l’Allemagne et est considéré comme le sauveur de la Zone Euro. Les Allemands ont presque une confiance aveugle envers la Chancelière même si dernièrement sa popularité à chuté face à diverses affaires.

Angela Merkel semble donc opposé à une sortie de la Grèce de la Zone Euro
mais d’un autre coté, elle n’est pas non plus favorable à céder aux exigences de la Grèce. Les Allemands n’accepteront pas de payer une nouvelle fois si la Grèce refuse d’appliquer les mesures de rigueur budgétaire. Je vous le disais hier, la Grèce ne semble pas vouloir céder (cf un Grexit est-il inévitable ?). Il semble donc ne pas y avoir d’issue et une sortie de la Grèce de la Zone Euro semble être difficile à éviter.

Angela Merkel devrait donc avoir un choix à faire : Faut-il soutenir la Grèce coute que coute quitte à céder sur la rigueur budgétaire ? ou quitter directement la Zone Euro ?

Les deux solutions comportent de nombreux risques. La première au vu du fait que d’autres pays pourrait avoir l’idée de profiter de se laxisme à l’avenir…. Les Allemands devraient alors encore payer…. Et la popularité de Merkel s’effondrerait, ouvrant la porte à l’opposition Allemande (favorable à une sortie de la Zone Euro).

La deuxième solution est également très risquée. Cela serait partir dans l’inconnu et comment elle le dit, tout serait alors possible. Merkel serait en tout cas soutenu par les Allemands et sa popularité ne serait pas entacher.

Tant qu’il y a un espoir que la Grèce se plie aux exigences de l’UE, Merkel peut gagner du temps pour se décider. En revanche, quand la Grèce va refuser de se plier aux exigences de l’UE, elle devra faire un choix… sachant que les deux solutions pourraient au final conduire l’Allemagne à quitter la Zone Euro. C’est juste que la première solution retarde l’échéance….

La seule chose qui puisse éviter une sortie de l’Allemagne de la Zone Euro semble donc que les Grecs se plient aux exigences de l’UE. C’est pas gagné…. 


L’Allemagne peut-elle économiquement se permettre de quitter la Zone Euro ?



Non

Le principal avantage de la Zone Euro pour l’Allemagne est aujourd’hui qu’il le protège d’un taux de change trop élevé. En effet si l’Allemagne quittait la Zone Euro, le Deutsche Mark s’apprécierait fortement face à toutes les autres devises au vu de la vigueur de l’économie Allemande. Or, l’économie Allemande est basée essentiellement sur ses exportations. Un Deutsche Mark fort la pénaliserait dans ses exportations.

De plus, la Zone Euro est la principal partenaire commerciale de l’Allemagne. Une monnaie unique avec ses partenaires lui assure donc un certain niveau d’exportations. 

Oui

L’Allemagne bat des records d’exportations ces derniers temps malgré l’atonie du marché en Zone Euro et les sanctions en Russie. Elle a d’ailleurs confirmé que la Zone Euro n’a pas participé à la croissance de ses exportations mais que ce sont les Etats Unis qui ont tirés la croissance vers le haut.

Il ne faut pas oublier que les produits Allemands sont avant tout plébiscités pour leur qualité et leur savoir faire. C’est ce qui a fait la réputation de l’Allemagne. Même en cas d’appréciation de leur monnaie, les produits Allemands continueraient à s’exporter.

En 2014, les Etats Unis ont été un relais de croissance mais les entreprises Allemandes sont également très bien implanté dans les pays émergents (ce qui n’est pas le cas du reste de l’Europe). Ces pays offrent un fort potentiel de croissance à terme.

Si l’Allemagne quittait la Zone Euro, les exportations chuteraient certainement à court terme mais sans non plus s’effondrer. Pour relancer la dynamique de croissance, il leur suffirait de faire une dévaluation compétitive de leur monnaie….. C’est d’ailleurs la faiblesse de l’Euro qui a permis à l’Allemagne d’atteindre des records d’exportations. 

Économiquement, on peut donc dire que l’Allemagne peut se permettre de quitter la Zone Euro même si les risques sont bien présents.

A propos du posteur

  • 669
  • 4542
  • 17362
  • 7775
Créateur du site Centralcharts et auteur du livre "Trading à sens Unique" (consultable gratuitement sur CentralCharts)

Les 3 formations proposées par CentralCharts :
Formation au Trading en accéléré
Formation au Trading - Niveau avancé
Formation aux crypto-monnaies

 

Ajouter un commentaire

no pic

Commentaires

0 Commentaires