Une reprise économique factice aux Etats Unis

  • 585
  • 0
Depuis des années, on nous vante le redressement de l’économie Américaine. Un taux de chômage au plus bas, un PIB qui décolle… Pourtant, la semaine dernière, la FED n’a pas remonté ses taux directeurs suite à la réunion tant attendue du FOMC. Les raisons invoquées par la FED : une trop faible inflation, le ralentissement de l’économie mondiale et les risques d’une hausse du Dollar sur l’économie US. Ne serait-ce pas plutôt une preuve que la reprise Américaine est factice ? 


Manipulation des chiffres de l’inflation



chiffre inflation us
Source : bls.gov
Officiellement, l’inflation aux Etats Unis peine à se maintenir au dessus de 0 depuis la fin de l’année 2014 si on regarde le CPI (consumer price index). Depuis plusieurs années, le taux d’inflation ne cesse de baisser. La décision de la FED d’un statut quo sur les taux directeurs semble donc totalement justifiée. Le taux d’inflation reste trop bas pour le moment.

Seulement voila, les chiffres de l’inflation sont maintenus artificiellement bas du fait de l’utilisation du paramètre hédoniste et d’autres méthodes. Je vous invite à lire mon article sur les chiffres truqués de l’inflation. Tous les Etats utilisent ces méthodes pour minimiser l’inflation officielle C’est pour cette raison que les populations ont toujours l’impression que leur niveau de vie baisse (ce qui est vrai) mais que les autorités vous disent que non en s’appuyant sur les chiffres officiels de l’inflation.

Si on utilise la méthode de calcul des années 90, l’inflation réelle aux Etats Unis est actuellement d’environ 4% et d’environ 7.5% avec la méthode des années 80 selon le site Shadowstats. Le taux d’inflation n’est alors plus si bas que ça….

Officiellement, la FED anticipe une inflation de base (hors énergie et alimentation) de 1.4% en 2015, 1.7% pour 2016 et 1.9% en 2017. Ca tombe bien, c’est juste en dessous du seuil des 2%, niveau qui selon les dires de la FED justifierait une augmentation des taux. Réduire le taux d’inflation officiel permet à la FED d’avoir plus de marge de manœuvre sur sa politique monétaire mais pendant ce temps la, les Américains en payent le prix fort….


Un appauvrissement progressif des Américains



Si on regarde l’évolution de l’inflation à travers le CPI sur les dernières années, on constate que le taux d’inflation officiel s’est longtemps maintenu autour de 1.5% avant de chuter fin 2014.


cpi us inflation
Source : Tradingeconomics

Mais pendant le même temps, comme le rapporte le U.S. Census Bureau (bureau des statistiques), le revenu médian des ménages était lui en baisse depuis plusieurs années. En 2014, le revenu médian était de $53,657 en 2014 alors qu’il était de $54,462 en 2013. Cela fait plusieurs années que ce revenu médian est en baisse et on est actuellement à des niveaux plus bas qu’en 2007 (avant la crise).
revenu menage etats unis

D’un côté, on a donc une inflation qui s’est maintenu à un certain niveau pendant des années (1,5% entre 2012 et 2014 et près de 3% en 2011) et de l’autre on a des revenus en baisse. Tout cela contribue à éroder le pouvoir d’achat des Américains.


Les Américains subissent la crise de plein fouet[



Le chiffre le plus flagrant qui montre l’intensification de la crise aux Etats Unis est le nombre d’Américain ayant recours au food stamp (programme d’aide alimentaire). Plus de 46 millions d’Américains avec une hausse de 70% depuis 2008…. Le chiffre tend maintenant à se stabiliser mais ce n’est pas le signe d’une économie qui va bien, qui est en pleine reprise économique comme on nous l’annonce depuis des années !


bon alimentaire us

L’érosion du pouvoir d’achat des Américains ne touche pas seulement les plus pauvres. Les classes moyennes subissent également de plein fouet cette baisse des revenus pendant que l’inflation officieuse elle reste forte. On le voit avec le taux d’accès à la propriété qui est au plus bas depuis 48 ans comme le montre le graphique ci-dessous :

logement etats unis

L’inflation cachée aux Etats Unis est en partie responsable de cette situation. On fait croire à tout le monde que tout va bien dans le meilleur des mondes mais au final, la situation aux Etats Unis ne cesse de se détériorer d’année en année.

Du côté du chômage, tout va bien nous dit-on avec un taux de 5.1% en aout 2015. Sauf que les embauches sont pour la grande partie des emplois précaires et/ou à temps partiel non souhaité qui permettent de faire sortir une grande partie de la population des statistiques. Je vous invite à lire mon article sur : Les chiffres faussés du chômage aux Etats Unis.Vous appelez ça une vraie reprise ?

A propos du posteur

  • 669
  • 4542
  • 17362
  • 7775
Créateur du site Centralcharts et auteur du livre "Trading à sens Unique" (consultable gratuitement sur CentralCharts)

Les 3 formations proposées par CentralCharts :
Formation au Trading en accéléré
Formation au Trading - Niveau avancé
Formation aux crypto-monnaies

 

Ajouter un commentaire

no pic

Commentaires

0 Commentaires