La Chine pousse les Etats Unis vers un nouveau QE

  • 747
  • 0
Entre la Chine et les Etats Unis, la guerre économique est déjà déclarée depuis bien longtemps. Les Etats Unis cherchent à garder leur suprématie tandis que la Chine tente elle de ravir la première place de première puissance économique mondiale. Dans un précédent article : Le roi Dollar se meurt, vive le Yuan !, j’avais évoqué comment la Chine et le Yuan (la monnaie chinoise est la devise RMB, le yuan étant une simple unité de compte)  sapait peu à peu l’hégémonie du Dollar US. 

Récemment, une nouvelle étape a été franchie avec la vente massive par la banque centrale Chinoise (BPOC) de bons du trésor Américain. Durant le mois d’Aout, la Chine en aurait vendu pour près de 143 milliards, avec au moins 100 milliards sur les deux dernières semaines. Ces bons du trésor Américain faisaient jusque la partie des gigantesques réserves de change dont dispose la Chine.


Une volonté de diversification des réserves de changes de la Chine



Les dernières estimations de ces réserves de change (qui date de la fin Juin) montrait un total de 3690 milliards de Dollars US. Le Financial Times estimait l’année dernière qu’environ 60% de ces réserves étaient libellés en Dollar US et 30% en Euro. Les 10% restant étant libellés en livre Sterling (3%), en Yen (3%), et dans d’autres devises. Cela fait tout même près de 2/3 des réserves qui sont libellés en Dollar US. Selon le trésor Américain, 1270 milliards de ces réserves sont adossés sur des bons du trésor Américain (même si le chiffre doit être largement supérieur).

Sur le seul mois d’Aout, la Chine se serait donc débarrassé de près de 6.5% de ses réserves de change libellés en Dollar US. On ne parle la que du mois d’Aout mais les mois précédents, la Chine avait déjà commencé le processus de vente de bons du trésor Américain. 

Les analystes de la Citi estiment que les réserves de changes libellés en Dollar US ont diminué de près de 100 milliards par mois sur les 3 derniers mois, pour un rythme annuel de 59 milliards. Ces estimations prennent en compte les réserves de changes de l’ensemble des pays émergents mais la Chine représente à elle seule autour de 2/3 des ventes.


Un nouveau pas vers l’intégration du Yuan dans les DTS



Entre le 11 et le 12 Août, les autorités chinoises ont dévalué le Yuan face au Dollar d’environ 4% de manière totalement artificielle (en baissant le taux de référence de sa monnaie face au Dollar US) comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous :

graphique dollar yuan
Il faut savoir que jusque la, la Chine était accusé de soutenir artificiellement le cours du Yuan. En effet, avant le 11 août, la Chine fixait administrativement la borne de fluctuation du Yuan face au Dollar. Chaque jour, un point pivot était déterminé autour duquel le cours ne pouvait pas varier de plus de 2% à la hausse ou à la baisse. 

Le problème, c’est que la Chine souhaite que le Yuan soit intégré dans le panier de devises des droits de tirages spéciaux (DTS) du FMI. Pour le moment, ce panier est constitué du Dollar US, de l’Euro, du Yen et de la Livre Sterling. L’intégration du Yuan dans les DTS permettrait à la devise d’être considéré comme une monnaie de réserve de change. Tous les pays pourraient donc en détenir librement pour constituer leurs réserves de changes. Les Etats Unis sont bien évidemment farouchement opposé à cette intégration qui nuirait beaucoup au Dollar US et continuerait de l’affaiblir sur la scène internationale. Le Yuan lui se renforcerait considérablement et cela marquerait l’entrée dans une nouvelle ère.

Pour pouvoir intégrer les DTS, le FMI souhaitait que la Chine ne contrôle plus artificiellement le cours de change de sa devise, que le cours soit fixé par la loi de l’offre et de la demande. La Chine ne pouvait donc plus continuer à fixer administrativement le cours de change de l’USD/CNH.

C’est pour cette raison que suite à la dévaluation de sa monnaie, la Banque centrale Chinoise a déclaré qu’elle fixerait la borne de fluctuation en prenant « entièrement en compte » l’offre et la demande sur le marché des changes. Le FMI s’est empressé de saluer « cette étape positive ».

Hasard du calendrier, la Chine a procédé à cette dévaluation et à ces ajustements pendant l’été, alors que le vote pour l’intégration du Yuan dans les DTS a lieu en Novembre. C’est sans doute une coïncidence fortuite…


Une pression permanente et soutenue contre les Etats Unis



Il faut savoir qu’une banque centrale peut influer sur ton taux de change grâce à ses réserves de changes. En vendant des actifs étrangers cela permet une appréciation de la monnaie domestique (le Yuan) puisque cela diminue la demande en monnaie étrangère (le Dollar US) et augmente la demande en monnaie domestique. 

Si la Chine n’avait pas dévalué artificiellement sa monnaie dans le même temps que la vente massive de bons du trésor US, les pressions baissières sur la paire USD/CNH auraient été très importantes. La banque centrale chinoise à donc combiner les deux actions. Lorsque les marchés se sont aperçus que la Chine vendait massivement des bons du trésor US, elle s’est empressée de monter artificiellement son taux de change avec le Dollar US. Ainsi, elle n’a pas laissé le temps à la pression baissière de s’exercer sur la paire USD/CNH.

Résultat de l’opération, le Yuan s’est déprécié contre le Dollar US alors que c’est l’inverse qui aurait du se produire. La Chine a réalisé un coup de maître. D’une part, la dévaluation du Yuan est une bonne nouvelle pour son économie qui est basée sur les exportations. Plus sa monnaie est faible, plus elle exporte. A l’inverse, les Etats Unis (et le reste du monde) vont pâtir de cette dévaluation qui va rendre les produits chinois encore plus compétitifs. Les Etats Unis criaient au scandale en parlant de dumping social et de menace pour l’économie Américaine. Elle n’a pas tord…. 

De plus, cette opération a permis à la Chine de vendre massivement des bons du trésor US sans affecter de manière défavorable (pour la Chine) le cours du Yuan face au Dollar US. La Chine a pu ainsi continuer son opération de diversification de ses réserves de changes initiée déjà depuis plusieurs années. Pour remplacer le Dollar, la Chine achète massivement de l’or. La Chine ne veut plus du Dollar US qu’elle considère trop risqué (les Etats Unis sont trop endettés). Et puis, attaquer le Dollar, c’est déstabilisé les Etats Unis, l’ennemie juré…. 

En effet, la vente massive de bons du trésor est une très mauvaise nouvelle pour les Etats Unis. Cela exerce une pression haussière sur la courbe des taux, taux auquel les Etats Unis se finance. Or les Etats Unis vivent sur l’endettement. Si le coût de l’endettement devient trop élevé, les Etats Unis sont asphyxiés. 

Selon la Citi, une baisse des réserves de change en Dollar US équivalent à 1% du produit intérieur brut Américain, soit 178 milliards de dollars, se traduit par une hausse d’environ 25 points de base du rendement des emprunts Américain à 10 ans. En Aout, la Chine a vendu pour 150 milliards d’obligations et le total pour les pays émergents s’élèverait à 200 milliards. Si on prend sur l’année, et toujours selon la Citi, la baisse des réserves de change en Dollar US est de 59 milliards de dollars sur un an dans les pays émergents, soit 708 milliards sur l’année. La pression haussière sur les rendements des emprunts Américain à 10 ans a donc été de 100 points de base, soit 1%. 

Etant donné que le rythme de baisse du Dollar US dans les réserves de changes s’accélère avec la vente massive de bons du trésor US par les pays émergent, les Etats Unis ne vont pas tenir longtemps…. La FED aura alors deux options : Faire un nouveau QE (mais qui ne fera que repousser l’échéance et aggraver la situation….) ou faire face à une crise très grave dans les prochaines années (pour enfin repartir sur de bonnes bases). Connaissant les Etats Unis, le QE semble plus probable…. Ils ne vont pas se laisser faire face à leur ennemie juré, la Chine. Quelque soit la solution choisie par les Etats Unis et la FED, une crise sans précédent attend le Dollar US marquant très certainement une nouvelle ère monétaire et l’avènement du Yuan.

A propos du posteur

  • 669
  • 4542
  • 17362
  • 7775
Créateur du site Centralcharts et auteur du livre "Trading à sens Unique" (consultable gratuitement sur CentralCharts)

Les 3 formations proposées par CentralCharts :
Formation au Trading en accéléré
Formation au Trading - Niveau avancé
Formation aux crypto-monnaies

 

Ajouter un commentaire

no pic

Commentaires

0 Commentaires