Nasdaq - Bulle technologique version 2.0

Produit associé : NASDAQ100 INDEX
  • Qui a voté?
  • 424
  • 4

Le Nasdaq sur les niveaux de la bulle internet des années 2000



Le Nasdaq est sur son plus haut historique atteint lors de la bulle spéculative de l'internet des années 2000 à 4816.4.

graphique cours nasdaq
Source : Plateforme ProRealTime
Les experts vont nous expliquer que cette fois, la valorisation actuelle des entreprises qui composent l'indice est justifiée... et ils ont raison sur la quasi totalité des actions !!

Si on enlève les 4 plus grosses capitalisations de l'indice, les GAFA (Apple, Alphabet, Amazon et Facebook) qui sont sur des plus hauts historiques (ou pas loin), toutes les autres (sans exception ou presque) sont bien loin de leurs plus hauts des années 2000. Voici un graphique en hebdomadaire montrant l'évolution d'Amazon (l'un des GAFA) et des autres valeurs US (Des grosses capitalisations mais ne faisant pas partie des GAFA) :

graphique amazon vs valeurs us
Source : Plateforme ProRealTime
En d'autres termes, la nouvelle bulle spéculative n'est pas sur les actions US en général, mais uniquement sur les valeurs à la mode du moment, celles que tous les investisseurs s'empressent d'acheter comme des moutons, celles que les fonds mettent dans vos assurances vies, celles qui vous font croire que le marché actions US se porte à merveille, les fameuses GAFA... La bulle technologique actuelle est donc uniquement du à l’appétit insatiable des investisseurs pour ces GAFA.

Ce sont les banques centrales qui sont la cause de cette hausse sur ces actions avec toutes les liquidités qu'elles déversent sur les marchés financiers.

Les GAFA sont-elles survalorisées ?

-

- Amazon : Depuis sa création, le groupe a accumulé les pertes chaque année. Alors ok, c'est une très grosse société en développement, mais cela justifie t-il qu'on investisse dans une entreprise qui n'a jamais été rentable ???

- Apple : Depuis quelques années, la marque à la pomme ne cesse de perdre des parts de marchés face à ses concurrents et notamment Samsung sur les tablettes et les smartphones. Pour la première fois de l'histoire, en 2016, les ventes d'iphone ont baissé. Malgré cela, le cours reste proche de ses plus hauts. Est-ce justifié d'investir dans une société qui perd des parts de marché ?? 

- Facebook : L'entreprise  est valorisée à plus de 350 milliards de dollars. En 2015, l'entreprise a généré 1.56 milliards de bénéfices pour un chiffre d'affaire de 18 milliards. Autrement dit, la capitalisation de Facebook vaut 20 fois son chiffre d'affaire annuel et 224 fois son bénéfice annuel. Je n'en connais pas beaucoup qui payerait ce prix même si la société était à vendre. Car oui, c'est le principe d'une valorisation, valoriser dans l'objectif de déterminer un prix théorique pour les acheteurs potentiels. Facebook est une très belle société, je ne dis pas le contraire, mais vaut-elle ce prix la ?

Voici un article que j'ai écrit il y a plus d'un an sur Facebook : Facebook est-il sur-valorisé ? ou je disais qu'à mon sens le titre n'est pas survalorisé, seulement voila, depuis le titre a continué son ascension fulgurante ! 

- Alphabet (Google) : L'entreprise s'est diversifié sur de nombreux domaines très prometteurs (réalité virtuelle, voitures autonomes...) et il est évident que c'est un relais de croissance important. Seulement il ne faut pas oublier deux chose : La quasi totalité de ses revenus provient de son moteur de recherche et Google commence à agacer sérieusement les gouvernements Européens, la firme est devenu trop puissante. Les amendes se multiplient et sont de plus en plus grosses à chaque fois sur le fait que Google ne paie pas d'impôt ou presque en France. On parle d'une amende de 10 milliards cette fois. Google risque de continuer à faire la sourde oreille et va payer mais que va-il se passer après ?

C'est le même principe immuable depuis des décennies. Une fois qu'une entreprise devient trop puissante, les gouvernements cherchent peu à peu à la faire tomber (IBM...). La prochaine fois l'amende sera peut être de 100 milliards ou pire, l'Europe peut décider comme en Russie ou en Chine d'interdire Google... de mettre en avant son propre moteur de recherche et la inutile de vous dire que Google verrait tout son modèle économique en ruine. 

Alors oui, nous sommes encore loin de ce scénario la mais je voulais vous dire par la que les arbres ne grimpent pas jusqu'au ciel....

-Des investissements non rentables



Voici ce qu'a dit Bill Gates a déclaré au Financial Times en 2016 :
"On ne devrait jamais fermer les yeux en disant: "Oh c'est une société technologique, je vais jeter de l'argent sur elle." Or, ça a été la stratégie des investisseurs ces deux dernières années. Mais maintenant, il faut ouvrir les yeux et regarder réellement les sociétés."
Ils disait cela à propos des licornes, ces sociétés non cotées qui sont valorisées à plus de 1 milliard de dollar. Pourtant, c'est bien ce que font les plus grosses capitalisations qui achètent à prix d'or des sociétés non cotées. Par exemple, Facebook qui rachète Whatapp pour 22 milliards de dollars...

Il n'y a plus aucune rationalité la dedans. Les GAFA ont du cash à ne plus savoir quoi en faire. Du coup, elles dépensent sans compter mais un jour il y aura le retour du baton. Tout investissement doit être justifié par une seule chose : la rentabilité. Certaines sociétés semblent l'avoir oublié !!

Les GAFA veulent à tout prix montrer leur toute puissance, en étalant leurs milliards à la face du monde. C'est à celui qui fera la plus grosse acquisition. Les prix s'envolent.... et l'histoire nous a montré à de très nombreuses reprises que dans la plupart des cas, les rachat sont des fiasco à très long terme.

Faut-il vendre le NASDAQ ?



L'irrationalité n'a pas de limites, les marchés financiers nous le montrent tous les jours. Vendre le Nasdaq juste parce qu'on arrive sur des plus hauts historiques est une pure folie, tout comme acheter les GAFA dans un horizon long terme l'est également !! Si on regarde de plus près le marché US, on se rend compte que certaines petites valeurs ont déjà commencé a décroché. Le faussé entre les GAFA et la réalité économique aux Etats Unis ne cessent de se creuser. 4 valeurs soutiennent à elles seules le marché US du fait de leur capitalisation boursière totalement irrationnelle et cela dure depuis des années. L'éclatement de la bulle n'est pas loin. La vie économique est faite de cycles et les banques centrales ont beau faire preuve d'imagination pour retarder l'échéance, on ne peut pas lutter contre. Le retour de baton ne sera que plus fort !!

Guetter tous les signaux de retournements à long terme (divergences, figures de retournements...) sur le NASDAQ.

A bon entendeur !

A propos du posteur

  • 678
  • 4542
  • 17380
  • 7775
Auteur du livre "Trading à sens Unique" (consultable gratuitement sur CentralCharts)

Ajouter un commentaire

no pic

Commentaires

4 Commentaires