Analyse fondamentale de l'EUR/USD pour 2015

Produit associé : EUR/USD
  • 1391
  • 2
En 2014, l'EUR/USD est passé de 1.3750 à 1.22, soit une baisse une baisse de plus de 11%. Cette chute est du à la faiblesse de l'Euro mais surtout à un retour en force du Dollar US sur le Forex. Pour 2015, faisons un point sur les différents facteurs d'influence d'un point de vue fondamental sur la paire EUR/USD.


L'économie Américaine



La paire EUR/USD est très influencé par l'état de l'économie américaine. D'une manière générale, lorsque l'économie se porte bien, le dollar US s'apprécie. A l'inverse, en cas de ralentissement majeur de l'économie, l'USD se déprécie. Nous l'avons vu durant l'année 2014, la croissance du PIB a été en hausse, le chômage est repassé sous le niveau d'avant crise en 2008, l'industrie est devenue en pleine forme et un rebond s'est amorcé au niveau des investissements. D'après les prévisions de l'OCDE, tous les indicateurs économiques devraient continuer de s'améliorer en 2015 aux Etats Unis. Tout cela favorise bien évidement une appréciation du Dollar US face à l'Euro. De ce point de vue la, la pression baissière sur l'EUR/USD devrait donc rester forte pour 2015.


L'économie Européenne



En Europe et en zone Euro, l'OCDE s'attend à un ralentissement de la croissance pour 2015, alors qu'elle était déjà faible en 2014. Même la Bundesbank n'est plus optimiste pour la croissance Allemande avec un taux de croissance attendu qui est passé de 2% à 1%. L'Allemagne est pourtant la locomotive de la Zone Euro. Ce ralentissement est toutefois du à des causes conjoncturelles : Croissance molle dans les autres pays de la Zone Euro (premiers partenaires commerciaux de l'Allemagne…), tensions en Russie, ou encore ralentissement économique dans les BRICS. En revanche, dans les autres pays comme la France, l'Espagne ou l'Italie, la croissance molle est du à des causes structurelles. Un rebond en 2015 semble donc improbable. S'il intervient, il sera uniquement du à la conjoncture économique mondiale. La locomotive Allemande tirée vers le bas et l'atonie des autres pays de la Zone Euro devrait continuer d'exercer une pression baissière sur la paire EUR/USD en 2015.


Le rôle de valeur refuge du Dollar



En période de crise économique et financière ou d'instabilité politique, le Dollar US est considéré comme une valeur refuge. L'année 2014 a été marquée par une crise majeure en Ukraine et les problèmes qui en ont découlé avec la Russie. Cette instabilité a favorisé la progression du Dollar US ces derniers mois et les experts s'attendent à une reprise des conflits entre l'Ukraine et la Russie pour 2015. Cela devrait donc jouer un rôle en faveur de l'appréciation du Dollar US face à l'Euro.

D'un point de vue économique, les BRICS, l'un des principaux moteurs de la croissance mondiale voient leur taux de croissance du PIB en fort ralentissement. On ne peut pas parler de crise économique au sens propre, mais c'est un fort coup d'arrêt. En 2015, la situation ne devrait pas s'arranger pour les BRICS. Le Brésil est en panne de croissance, la Chine est menacée par une crise immobilière et les exportations ne devraient par repartir en hausse, la Russie est à l'agonie économiquement avec la crise actuelle et voit son modèle économique menacé avec le gaz de schiste… bref autant d'élément qui devraient une nouvelle fois exercé une pression baissière sur l'EUR/USD du fait de l'environnement politique et économique incertain en 2015.


La politique monétaire de la FED



La FED à mis fin en Octobre dernier à sa politique de relance et à l'utilisation abusive de la technique de la « planche à billets ». L'arrêt de l'injection de liquidité met donc fin à des pressions inflationnistes sur le Dollar US. C'est donc un élément haussier en moins sur l'EUR/USD. Bien évidemment, l'arrêt de ce programme de relance était attendu par les marchés et est déjà intégré dans les cours mais les traders craignent maintenant un hausse des taux d'intérêts de la part de la FED en 2015. Une anticipation de hausse des taux pour les US impacte donc négativement la paire EUR/USD.


La politique monétaire de la BCE[



La BCE se dit prête à utiliser des mesures non conventionnelles en cas de risque de déflation en Zone Euro ou d'inflation basse prolongée. Ces mesures pourraient inclure l'achat de dettes souveraines comme le faisait la FED il y a peu. La BCE et les traders vont donc scruter attentivement en 2015 le niveau d'inflation en Zone Euro. L'utilisation de mesures non conventionnelles aurait un impact baissier sur l'EUR/USD en provoquant une hausse de l'inflation en Zone Euro. A plus long terme, cela pourrait relancer la croissance en Zone Euro et donc être bénéfique pour l'EUR/USD.


Conclusion



Pour le moment, tous les facteurs d'influence vont dans le sens d'une poursuite du mouvement de baisser sur l'EUR/USD en 2015. A court terme, seul un fléchissement de la croissance US ou une reprise au niveau de la Zone Euro pourrait permettre un rebond mais ca ne remettrait pas en cause la tendance baissière de l'EUR/USD. Si la croissance repart durablement en zone Euro,, cela permettrait également de relancer la croissance mondiale du fait d'une hausse des exportations vers la Zone Euro. Il faut également surveiller avec attention l'évolution de la crise Ukrainienne qui pourrait jouer les troubles fêtes…..

A propos du posteur

  • 678
  • 4542
  • 17380
  • 7775
Auteur du livre "Trading à sens Unique" (consultable gratuitement sur CentralCharts)

Ajouter un commentaire

no pic

Commentaires

2 Commentaires