Business model des brokers CFD

  • 1752
  • 0
Les brokers CFD se divise en deux grandes catégories, ceux qui utilisent la technologie DMA (accès direct au marché) et ceux qui sont market maker (teneur de marché). Ces derniers sont souvent décriés et accusés de jouer contre leurs clients bien que ca ne soit pas le cas de tous. En effet, par nature, un market maker est contrepartie des trades passées sur sa plateforme de trading. Toutefois, quelque soit le business model du broker, être un broker CFD market marker s’avère très lucratif….


Les différents types de market maker



Lorsqu’un broker CFD reçoit l’ordre d’achat ou de vente d’un de ses clients, il a deux possibilités :


- Etre simple contrepartie du trade : Dans ce cas, le broker CFD joue contre ses clients. Il espère donc qu’un maximum de ses clients soit perdant. Les traders gagnants ne sont pas les bienvenues…

- Etre contrepartie du trade et se couvrir sur le marché par la suite : Un broker market maker est toujours contrepartie de ses clients mais il peut se couvrir sur le marché pour ne pas être exposé au risque de marché. Ainsi, que le client gagne ou perde, c’est pareil, il touche uniquement le spread ou les commissions sur transactions. Le but du broker CFD est alors que ses clients gagnent le plus possible car il génère ainsi plus de commissions….

Il est très important de faire la distinction entre ces deux types de broker market maker. Vous allez me poser la question « Comment savoir si mon broker CFD se couvre ou non sur le marché ? ». Il faut savoir que tous les brokers market maker directement régulés par l’AMF (pas ceux ayant un passeport MIFID – cf Passeport MIFID – un gage de confiance ?) ont l’obligation de se couvrir sur le marché (et donc de ne pas jouer contre leurs clients).

Un autre moyen pour savoir si votre broker CFD se couvre sur le marché est sa taille. S’il a une grosse capitalisation, il y a des très grandes chances pour qu’il le fasse. En effet, l’opération de couverture est peu coûteuse. En revanche, les petits brokers CFD n’ont pas les moyens de se couvrir sur le marché. Il faut donc les éviter.


Broker CFD market marker : un business lucratif !



Si le broker CFD market maker ne se couvre pas contre le risque de marché, il tire son profit des traders perdants. Et sur les CFD, les traders perdants sont nombreux en grande partie à cause de l’effet de levier et du manque de money management. ( cf – les vraies statistiques Forex / CFD). Toutefois, ce business modèle a ses limites. D’une part, jouer contre ses clients ca finit toujours pas se savoir et l’image du broker CFD est donc fortement détériorée à terme. D’autre part, il suffit d’un événement majeur sur les marchés défavorable aux brokers pour que ce dernier fasse faillite….

Pour les brokers CFD qui se couvrent contre le risque de marché, la méthode de rémunération est limité au spread (+ commissions variables chez certains brokers) mais l’opération de couverture ne lui coûte pas grand chose….

Déjà, il faut savoir que les plus gros brokers qui disposent d’un grand nombre de clients peuvent faire matcher les ordres de leurs clients. Ainsi, même si un gros ordre est transmis au marché, une partie est absorbée par les autres clients qui traitent dans le sens opposé. Pour les plus petits ordres, dans la plupart des cas, nul besoin pour le brokers CFD de passer une opération de couverture.

Si votre ordre ne trouve pas contrepartie auprès des autres clients, le broker doit donc assumer ce rôle. Il doit alors se couvrir pour ne pas être exposé au risque de marché. Mais le broker ne se couvre pas en prenant une position opposée à la vôtre sur les CFD, il se couvre sur les futures….Du fait des volumes que le broker génère (ordres qu’il doit passer pour couvrir tous les ordres de ses clients), il obtient des conditions de transactions très avantageuses. Il peut donc se couvrir à moindre frais. Par exemple, ce que vous payez 1 ou 2€ le point sur les indices, lui va le payer 0.10 ou 0.20€ sur les futures… Il encaisse donc une très grande partie du spread payé par ses clients tout en se couvrant contre le risque de marché. Un beau business model long terme….

A propos du posteur

  • 729
  • 4542
  • 17957
  • 7306
Auteur du livre "Trading à sens Unique" (consultable gratuitement sur CentralCharts)

Ajouter un commentaire

no pic

Commentaires

0 Commentaires