Définition d'un warrant

  • 1051
  • 0


Qu'est ce qu'un Warrant?



Un warrant est une option d’achat (appelé call) ou de vente (appelé put) qui permet à son détenteur d’acheter ou de vendre un actif (un sous jacent) à un prix donné, pour une quantité fixée à l'avance. Les warrants sont des actifs financiers de la catégorie des produits dérivés. Pour pouvoir trader les warrants, il faut disposer d'un compte titres auprès d'une banque ou d'un courtier bourse en ligne. 
On peut distinguer deux types de warrants :
- Warrant Européen : L’exercice de l’option ne peut se faire qu’à l’échéance
- Warrant Américain : L’exercice de l’option peut se faire tout au long de la durée de vie du warrant. La quasi-totalité des warrants sont de ce type.

Tout comme les options, les warrants sont des valeurs mobilières
. Leur fonctionnement est d'ailleurs proche de celui options mais il y a tout de même des différences :
- L'émetteur du warrant est toujours une banque. C'est la seule contrepartie de l'investisseur qui anime le marché
- Les ventes à découverts sont interdites puisque c'est la banque qui a crée le produit.
- L'échéance est déterminée par le vendeur

Du fait que la banque soit le seul émetteur, il est impossible pour un particulier de vendre un warrant. En effet, dans le cas d’une vente, les pertes sont illimitées. Pour l’investisseur, cela signifie donc que le potentiel de gain est lui illimité.

Caractéristiques techniques d'un Warrant



-

Point mort

: C’est le prix auquel le sous jacent (une valeur mobilière : actions, obligations doit être à l’échéance pour que l’investisseur récupère sa mise initiale

-

Premium

: C’est le pourcentage de variation que le sous jacent doit faire pour que le point mort soit atteint

-

Parité

: C’est le nombre de warrants nécessaires pour effectuer la conversion avec le sous jacent

-

Quotité

: C’est la quantité minimale de warrants qu’il est possible de traiter en bourse

-

Valeur intrinsèque

: C’est l’écart entre le cours actuel du sous jacent et le prix d’exercice de l’option. C’est donc la valeur réelle de l’option en cas d’exercice immédiat. La valeur intrinsèque est positive si le cours du sous jacent est supérieur au prix d’exercice et nulle dans deux cas :
- Le cours du sous jacent est égal au prix d’exercice du warrant
- Le cours du sous jacent est inférieur au prix d’exercice du warrant

-

Valeur temps

: C’est la différence entre le cours du warrant et sa valeur intrinsèque. La valeur temps diminue avec le temps. Dans le cas ou le cours du sous jacent n’évolue pas, le cours du warrant va lui diminuer progressivement puisque sa valeur temps sera de plus en plus faible. A l’échéance, la valeur temps est nulle. La diminution de la valeur temps n’est pas linéaire, plus l’échéance est proche, plus la valeur temps diminuera rapidement. La valeur temps reflète en fait l’espérance de voir le cours du sous jacent supérieur au prix d’exercice du warrant. Plus le temps avance, plus cette confiance diminue. A l’émission en revanche, la confiance est maximale. Dans la valeur temps, la notion de volatilité du sous jacent rentre également en compte. Plus le sous jacent est volatil, plus le warrant sera cher. En effet, avec un sous jacent volatil, l’espérance de voir le prix d’exercice atteint est supérieure à un warrant classique qui serait adossé à un sous jacent peu volatil.

-

Prime

: C’est le prix du warrant = Valeur temps + valeur intrinsèque.

-

Maturité

: C’est la durée de vie du warrant. Les warrants avec une maturité éloignée couteront plus chères que ceux avec une maturité proche. En effet, plus l’échéance est proche, moins la valeur temps sera importante. L’échéance est généralement comprise entre 1 et 5 ans.

-

Gearing

: C’est l’effet de levier du warrant. Lorsque le cours du sous jacent évolue, le cours du warrant lui évolue de manière démultiplié. L’effet de levier mesure la différence de variation entre le warrant et le sous jacent. On peut également parler l’élasticité. L’élasticité mesure la variation en pourcentage de la prime d'un warrant pour une variation de 1 % du sous-jacent.

-

Méthode de pricing

: La prime d’un warrant est calculée selon la méthode de Black & Scholes

Cotation d'un Warrant



La valeur d’un warrant (prime) dépend en partie de l’écart entre le prix d’exercice du warrant et le cours du sous jacent (valeur intrinsèque) à laquelle on ajoute la valeur temps. Prenons un exemple : Le warrant côte 13 euros avec un prix d’exercice de 100 euros. Le cours du sous jacent est de 109 euros.

Valeur intrinsèque du warrant = 109 – 100 = 9 euros
Valeur temps : 9 – 5 = 4 euros

Il existe 3 cas possibles entre le cours du sous jacent et le prix d’exercice :

-

Hors de la monnaie

: Le cours du sous jacent est inférieur au cours du warrant dans le cas d’un call (achat) ou supérieur dans le cas d’un put (vente). La prime du warrant est alors égale à la valeur temps. Autrement dit, la valeur intrinsèque est nulle. Dans ce cas, la cotation du warrant varie énormément. En effet, les investisseurs joue sur l’espérance de voir le prix d’exercice dépasser le cours du sous jacent (cas d’un call).

-

A la monnaie

: Le cours du sous jacent est égal au prix d’exercice du warrant. La encore, la valeur intrinsèque est nulle. Le cours du warrant variera moins que dans le cas d’un warrant hors de la monnaie.

-

Dans la monnaie

: Le cours du sous jacent est supérieur au cours du warrant dans le cas d’un call ou inférieur dans le cas d’un put. La valeur intrinsèque est égale à l’écart entre le cours du sous jacent le prix d’exercice (cf exemple ci-dessus).

Les risques liés aux Warrants



-

Produit à effet de levier

: Les warrants sont des produits dérivés à effet de levier qui ont un effet multiplicateur sur les variations du sous jacent. Les gains sont donc potentiellement plus important mais également les pertes !

-

Contrepartie unique

: Les warrants sont émis uniquement par les banques commerciales. Elles sont l’unique contrepartie de l’investisseur. Vous devez donc payer le spread imposé par la banque. Le spread correspond à l’écart entre le cours acheteur et le cours vendeur. Contrairement aux idées reçues, la banque ne joue pas contre le client, elle se contente de couvrir les positions prises par ses clients afin de ne pas subir de perte. La source de rémunération de la banque est donc le spread et elle recherche donc à avoir un maximum de volume de transaction sur son produit. Les spreads sont d’ailleurs souvent les mêmes entre les différents warrants émis par les banques. Si une banque affichait un spread trop grand, l’investisseur irait chez une autre banque.

-

Suspension de cotation

: Il peut arriver dans certains cas que le warrant ne côte plus. La suspension de cotation peut intervenir dans deux cas selon Euronext, un dysfonctionnement des systèmes informatiques et des conditions anormales de marché. En cas de très forte volatilité, la banque peut donc suspendre la cotation du warrant. Il vous sera donc impossible de le revendre ou de l’acheter étant donné que la banque est votre seule contrepartie. La volatilité est l’ennemi de la banque sur les warrants puisqu’elle peut avoir des difficultés à couvrir les positions prises par ses clients.

-

Perdre même en cas de réalisation de son scénario

: Comme nous l’avons dit précédemment, la valeur d’un warrant = valeur intrinsèque + valeur temps. Si votre scénario s’est réalisé, cela signifie que le warrant est dans la monnaie et que donc sa valeur intrinsèque est positive. Toutefois, si votre scénario a mis trop de temps à se réaliser, la hausse de la valeur intrinsèque peut être diminué voir annuler totalement par la baisse de la valeur temps. Il est également possible que la baisse de la volatilité sur le sous jacent diminue le prix du warrant, la volatilité étant partie intégrante de la valorisation du warrant.

Pourquoi utiliser les Warrants ?



Les banques commerciales ont permis aux particuliers de traiter les warrants pour qu’il est accès au marché des options. La plupart des investisseurs jouent sur les warrants à des fins spéculatives, dans le but de profiter de l’effet de levier disponible sans passer par le SRD (trop couteux). Les possibilités de gain sont illimitées. En revanche, la perte elle se limite à la prime versée pour l’achat du warrant. D’autres avantages sont liés à l’utilisation d’un warrant :

-

Choix du sous jacent

: Il est possible de jouer aussi bien la hausse que la baisse du sous jacent de votre choix (actions, indices, secteurs, devises…).

-

Dégager de la trésorerie

: L’utilisation des warrants permet de dégager de la trésorerie. En effet, de part l’effet de levier, cela permet à l’investisseur de mobiliser une partie de son capital inférieur à celle qui aurait été nécessaire pour l’achat direct du sous jacent.

-

Couverture

: Les warrants permettent de se couvrir contre un risque de marché comme par exemple la baisse d’une action. Les warrants fonctionnent alors comme une assurance. La banque verse une prime à l’acheteur du put si la baisse du cours du sous jacent intervient. Le sous jacent peut être une action mais également un indice. Ainsi, si vous avez de nombreuses valeurs dans votre portefeuille, vous pouvez vous couvrir contre une baisse de l’indice.

-

Jouer la hausse de la volatilité

: Plus le sous jacent est volatil, plus le warrant prend de la valeur. Il faut toutefois que le cours aille dans le bon sens. Pour profiter de la hausse de la volatilité en général, il existe plusieurs stratégies, le Straddle (l'achat simultané d'un call et d'un put Warrant de même prix d'exercice et de même maturité pour jouer une forte variation du support, c'est à dire de la volatilité du support) ou de Strangle (achat d'un call et d'un put warrant de prix d'exercice différents et de même échéance)

Informations utiles sur les warrants



- Les warrants sont soumis à l’impôt sur les plus values (cf fiscalité bourse)
- Les warrants peuvent être acheté ou vendu jusqu’au 6éme jour avant l’échéance
- La cotation des warrants se fait de 9h à 17h30

A propos du posteur

  • 729
  • 4542
  • 17957
  • 7306
Auteur du livre "Trading à sens Unique" (consultable gratuitement sur CentralCharts)

Ajouter un commentaire

no pic

Commentaires

0 Commentaires