Types d'ordres de Bourse

  • 571
  • 0


Qu'est ce qu'un ordre de bourse ?



Un ordre de bourse vous permet de prendre position sur le marché (à l’achat ou à la vente) sur un actif. Le courtier sert d’intermédiaire entre vous et le marché. Vous donnez un ordre de transaction à votre courtier qui l’exécute pour votre compte. L'ordre est alors transmis à un opérateur boursier (Euronext, NYSE...) pour rendre la transaction effective.

L’investisseur peut passer son ordre de bourse via une plateforme de trading ou par téléphone.. Il est très important de connaître avec précision le fonctionnement des différents ordres de bourse avant de passer sur un compte réel. Chaque ordre de bourse est adapté à un situation précise dans le but de répondre aux besoins de l'investisseur.

Les informations à fournir pour la passation d'un ordre en Bourse



Afin que l’ordre puisse être transmis au marché, le courtier demande les informations suivantes à l’investisseur :

- Le sens de la transaction : Achat ou vente
- La valeur concernée : La valeur sur laquelle l’ordre sera transmis (nom ou code ISIN)
- La quantité : Le nombre de titres à négocier
- Le mode de règlement : Au comptant ou au SRD (si la valeur est éligible)
- La date de validité de l’ordre : L’ordre peut être valable jusqu’à la fin de la journée, jusqu’à une date déterminée ou jusqu’à révocation
- Le type d’ordre (rubrique ci-dessous)

Types d'ordres classiques



-

Ordre au marché

: Le cours d’achat ou de vente n’est pas indiqué à la passation d’ordre. Il est utilisé lorsque l’investisseur souhaite passer son ordre le plus rapidement possible. En effet, l’ordre au marché est prioritaire sur tous les ordres de bourse. L’exécution de l’ordre est obligatoirement faite dans sa totalité et il n’y a donc pas de fragmentation de l’ordre. En revanche, les titres à négocier peuvent être exécutés à des cours différents. Prenons un exemple :

Le carnet d’ordres sur la valeur concernée affiche les données suivantes à l’achat :
- 800 titres à 5 euros
- 500 titres à 5.01 euros
- 600 titres à 5.02 euros
Si un investisseur souhaite acheter via un ordre au marché 1500 titres de cette valeur, alors son cours d’exécution sera le suivant : (800*5 + 500 *5.01 + 200*5.02)/1500 = 5.006 euros

-

Ordre à la meilleure limite

: La encore, le cours d’achat ou de vente n’est pas connu à l’avance. Dans le cas d’un ordre à la meilleure limite, l’investisseur accepte la possibilité que son ordre ne soit pas entièrement exécuté. Une fragmentation de l’ordre est donc possible. En revanche, le cours d’achat ou de vente sera le cours le plus avantageux sur le carnet d’ordres au moment de l’exécution.

Si l’on reprend notre exemple ci-dessus, l’achat de 1500 titres ne sera exécuté que partiellement à hauteur de 800 titres à 5 euros. Le reste de l’ordre (1500 – 800 titres) sera placé dans le carnet d’ordre à la limite de votre premier cours d'exécution partielle, c'est-à-dire 5 euros. Tant qu’aucune contrepartie ne s’affichera sur ce prix, l’ordre restera en attente.

-

Ordre à cours limité

: Le cours d’achat ou de vente est connu à l’avance par l’investisseur. En revanche, le moment ou l’ordre sera exécuté est inconnu. L’ordre n’est exécuté qu’au moment ou le cours limite précisé par l’investisseur est affiché dans le carnet d’ordres par une contrepartie. L’exécution peut donc être partielle si la quantité affichée ne correspond au nombre de titres à négocier.

L’ordre à cours limité existe à l’achat (buy limit) et à la vente (sell limit). A l’achat, l’investisseur anticipe une hausse mais souhaite rentrer à un prix plus bas que le prix spot actuel. L'ordre sera exécuté si l'ask (prix vendeur) touche le cours désiré. Cette stratégie peut être utilisée si l’investisseur s’attend à une correction baissière du cours avant que le mouvement haussier ne reprenne.
Le buy limit peut également servir à sortir de position. C'est le cas lorsque l’investisseur place un take profit pour prendre ses gains sur une position short.

A la vente, l’investisseur anticipe une baisse mais souhaite rentrer à un prix plus haut que le prix spot actuel. L'ordre sera exécuté si le bid (prix acheteur) touche le cours désiré. Cette stratégie peut être utilisée si l’investisseur s’attend à une correction haussière du cours avant que le mouvement baissier ne reprenne. Le sell limit peut également servir à sortir de position. C'est le cas lorsque l’investisseur place un take profit pour prendre ses gains sur une position longue.

avantages inconvénients types ordres bourse

Types d'ordres à seuil de déclenchement



-

Ordre à seuil de déclenchement

: Ces ordres sont également appelés des ordres stop. Le cours d’exécution ainsi que le moment ou l’ordre sera exécuté ne sont pas connus d'avance. En effet, une fois que le seuil est atteint, l’ordre à seuil de déclenchement se transforme en un ordre au marché. Un ordre à seuil de déclenchement est utilisé dans deux cas :

Saisir un mouvement : L’investisseur anticipe une hausse ou baisse du marché mais souhaite rentrer à un prix précis afin d’attendre le départ du mouvement. Au moment de la passation d’ordre, le cours spot est donc inférieur au cours de déclenchement dans le cas d’un achat et supérieur dans le cas d’une vente.

Protéger ses gains : L’investisseur est déjà entré en position et souhaite protéger ses gains en cas de retournement du marché. Il peut donc placer un ordre à seuil de déclenchement qui s’activera uniquement si le cours atteint ce niveau.

-

Ordre à plage de déclenchement

: Le fonctionnement est le même que pour un ordre à seuil de déclenchement. Toutefois, l’ordre à plage de déclenchement fixe une limite de prix au dessus de (dans le cas d’un achat) ou en dessous (dans le cas d’une vente) de laquelle l’ordre ne sera pas exécuté. Ainsi, le prix d’exécution est partiellement maîtrisé, l’investisseur précisant une fourchette de prix. Il peut donc arriver que l’ordre à plage de déclenchement soit exécuté de manière partielle si les quantités de titres sont insuffisantes au sein de la plage indiquée.

Types d'ordres de bourse complexes



-

L’ordre alternatif

: En anglais, l’ordre est appelé OCO (one cancels the other). Cet ordre permet d’envoyer deux ordres simultanément au marché, un à l’achat et l’autre à la vente. Une fois l’un des deux ordres exécuté, l’autre est automatiquement annulé. L’investisseur peut ainsi jouer à la fois la hausse ou la baisse d’un titre. Ce type d’ordre est souvent utilisé lorsque le cours évolue dans un range. On encadre alors le prix et ainsi quelque soit le sens de sortie, l’investisseur prendra position dans ce sens. Il peut également être utilisé pour protéger ses gains ou prendre ses bénéfices sur un take profit.

-

L’ordre séquentiel

: Il comprend deux ordres de sens opposés qui sont envoyés simultanément au marché. Le second ordre de bourse n’est activé qu’une fois que le premier a été exécuté. Cela permet à l’investisseur de placer son take profit ou son stop de protection à l’avance. Par exemple, un investisseur anticipe la hausse d’un titre mais ne souhaite prendre position uniquement si le cours franchit à la hausse un certain seuil. Il place alors un premier ordre limite qui va être jumelé avec un autre ordre stop (s’il veut fixer un seuil maximum de perte) ou un take profit (s’il fonctionne sur objectif).

-

L’ordre triple

: Il comprend trois ordres qui sont envoyés simultanément au marché. Le fonctionnement est ensuite le même que pour un ordre séquentiel. C’est l’exécution du premier ordre qui va entrainer l’activation des deux autres. Ainsi, l’investisseur peut à la fois fixé son stop de protection et son take profit avant d’entrer en position.

A propos du posteur

  • 679
  • 4542
  • 17496
  • 7775
Auteur du livre "Trading à sens Unique" (consultable gratuitement sur CentralCharts)

Ajouter un commentaire

no pic

Commentaires

0 Commentaires