Le spread, un simple outil marketing !

  • 1147
  • 1
Entre brokers, le combat pour afficher le meilleur spread fait rage. Tous les brokers y vont à coups de grandes campagnes marketing pour montrer que leurs spreads sont parmi les plus bas du marché. On trouve même des spreads à partir de 0 chez certains brokers forex. Les brokers CFD ne sont pas en reste non plus avec un objectif clair : afficher le spread le plus faible possible notamment sur les indices. Si les brokers se donnent autant de mal et dépensent une grosse partie de leur budget marketing pour mettre en avant leurs spreads, c’est que cet argument fait mouche auprès des particuliers. Les traders débutants sont obnubilés par le spread, critère de choix numéro 1 pour choisir son broker. Pourtant, le spread est loin d’être le critère le plus important…. De plus, ce qui importe ce n’est pas le spread mais le coût d’une transaction, et la surprise !


L’illusion du spread



Sur les marchés financiers, ce qui compte ce n’est pas le spread mais le coût de transaction. Le coût d’une transaction comprend le spread (l’écart entre le bid / ask) mais également toutes les commissions liées au passage de vos ordres. C’est ce qui forme la rémunération du broker. Parmi les brokers, on peut distinguer 3 grands types de rémunération :

- Spreads : Certains brokers ne se rémunèrent que sur le spread. Cela peut être des market maker qui offrent un spread fixe, ou des ECN/STP qui offrent un spread variable (cf spreads fixes vs spreads variables). Les spreads fixes sont plus coûteux.

- Commissions : Il peut s’agir de commissions sur volumes traités ou de commissions fixes sur chaque transaction.
- Spreads + commissions : D’autres brokers cumulent les deux types de rémunération pour brouiller les pistes et ne pas paraître cher quand on regarde séparément les 2 éléments.

Lorsque l’on prend en compte tous ces éléments de rémunération chez les brokers, on s’aperçoit que le coût d’une transaction (spread + commission) est à peu près identique chez tous les leaders du secteur (Activtrades, FXCM, IG….) lorsque ces derniers fonctionnent avec des spreads variables. J’ai réalisé une étude à ce sujet : meilleurs spreads sur le Forex. En revanche, si vous tenez compte que des spreads, les écarts sont importants…. Ce qui montre que les spreads sont une illusion et un simple outil marketing ! 


L’importance de la qualité de l’exécution et du flux de cotation



Je ne vais pas vous dire que le coût de transaction ne compte pas mais ce n’est pas plus important. Le coût de transaction permet juste de faire un premier tri parmi les brokers. Ceux qui affichent des spreads ou des commissions trop élevés, vous pouvez les éliminez directement. Vous n’aurez pas un meilleur service mais juste des coûts plus importants.

Avoir le coût de transaction le plus bas possible, ce n’est pas sa qui rendra votre stratégie de trading gagnante. Certes, pour un trader faisant du scalping, le coût de transaction à un fort impact sur la performance de trading et de même pour un swing trader qui passe beaucoup d’ordres dans la journée mais c’est loin d’être le plus important.

Ce que vous devez tester sur compte démo auprès des différents brokers, c’est l’exécution de vos ordres qui dépend de la qualité du flux obtenus par le broker auprès de ses fournisseurs de liquidités.

La qualité de l’exécution c’est ce qui vous permet de voir vos ordres exécutés aux prix auxquels vous souhaitiez. Selon la nature du broker, une mauvaise exécution se traduit par de nombreuses re-cotations chez les market makers et un slippage récurrent chez les ECN/STP.

Vous pouvez me croire quand je vous dis qu’une mauvaise exécution peut vous coûter bien plus chère qu’un spread élevé. Je vous invite à backtester la même stratégie de trading chez plusieurs brokers. Vous constaterez que ce n’est pas forcément le broker avec les spreads les plus faibles qui offrent la meilleure performance…

Pour vérifier la qualité du flux de cotation de broker, vous pouvez ouvrir deux plateformes de trading en même temps (chez 2 brokers différents) et voir sur une même période si un des 2 à des mèches de cotations plus hautes ou plus basses que l’autre. Celui qui a les plus grandes mèches a le plus mauvais flux. 


Conclusion



Le spread est un simple outil marketing....

A propos du posteur

  • 729
  • 4542
  • 17957
  • 7306
Auteur du livre "Trading à sens Unique" (consultable gratuitement sur CentralCharts)

Ajouter un commentaire

no pic

Commentaires

1 Commentaires