Assurance vie : Différents supports éligibles et modes de gestion

  • 485
  • 0
Sur le marché de l’assurance vie existent deux types de contrats : le contrat monosupport et le contrat multisupport.

Comme leurs noms respectifs l’indiquent, ce sont des contrats qui portent sur un support (contrat monosupport) ou plusieurs supports (contrats multisupports).


Contrats monosupport



Ces contrats portent sur un support en fonds euros, le plus souvent. Sur ce type de contrats le support est garanti par la compagnie d’assurance.

Communément appelés contrats en fonds euros, la rentabilité de ce type de contrat est intimement liée à la variation des taux obligataires.


Contrats multisupports



C’est la forme des contrats d’assurance vie qui permet de pouvoir y intégrer plusieurs supports, les unités de comptes.

Au sein de ces contrats peuvent donc être intégrés des supports plus dynamiques avec la possibilité de réaliser un panachage en fonction du profil de risque du souscripteur. Ainsi, peuvent être intégrés, des supports financiers type actions, actions monétaires, des supports immobiliers (SCPI, OPCI, etc.).


Sur des contrats multisupports, plusieurs modes de gestion sont à la disposition de l’assuré. Ainsi, en optant pour une gestion profilée. L’assuré n’a rien à faire par rapport à la gestion du contrat et de tous les supports qui le composent.

Avant la mise en place de ce mode de gestion, il est important de déterminer le profil de l’assuré ; on parle de gestion profilée. A cet effet, trois profils doivent être distingués :

- le profil dynamique : c’est le profil type de personnes aimant et souhaitant prendre des risques dans leurs investissements. Dans ce cas, les supports en actions sont privilégiés.

- Le profil prudent : il correspond à des personnes n’ayant pas d’appétence pour le risque. Les supports le plus souvent intégrés aux contrats dans ce mode de gestion sont les obligations et autres produits obligataires.

- Le profil équilibré : profil des personnes souhaitant allier rentabilité et sécurité. Il revient à faire dans ce cas, un panachage entre les produits risqués type actions et ceux qui le sont moins.

A coté de ce mode de gestion, existe la gestion à horizon qui est un mode de gestion qui tient compte de l’évolution personnelle de l’assuré. (âge, objectifs investisseur, etc.)

Enfin l’assuré peut opter pour une gestion libre, ce qui revient pour l’assuré à effectuer lui même le suivi et les arbitrages sur son contrat.

A propos du posteur

  • 1
  • 0
  • 1
  • 2

Ajouter un commentaire

no pic

Commentaires

0 Commentaires