Définition de croissance économique

  • Qui a voté?
  • 2153
  • 0

Qu'est ce que la croissance économique?



La croissance économique correspond à une augmentation de l'activité de production de biens et services d'un pays sur une période donnée. Cet accroissement est mesurée via le PIB (Produit intérieur Brut) ou le PNB (Produit National Brut). Le plus souvent, c'est la variation annuelle de l'indicateur économique qui sert de référence mais la croissance peut également être calculée trimestriellement.

Comment est calculé la croissance économique?



La formule de variation de la croissance est la suivante: ([ PIB(n) - PIB(n-1) ] / PIB(n-1) ) * 100

On obtient alors un taux de croissance nominal annuel pour le pays. Afin de prendre en compte les effets de la hausse ou baisse des prix sur le niveau de croissance, on y soustrait le taux d'inflation. Cela permet de raisonner en monnaie constante (hors inflation). Ainsi, on connait le taux de croissance réel (ou en volume) du pays sur une période donnée.

Croissance extensive et croissance intensive



Les sources de la croissance sont liés aux facteurs de production et biens et services. Il y a le facteur travail, le facteur capital et la productivité globale des facteurs qui est la combinaison des 2 facteurs précédents.

Pour certains économistes, la croissance est extensive, c'est à dire qu'elle prend sa source dans la hausse de la quantité des facteurs de production (travail et capital). En d'autres termes, la croissance économique est liée à l'investissement. L'augmentation du capital productif crée des emplois qui viennent alimenter la hausse de la consommation des ménages. C'est la théorie défendue par l'économiste John Maynard Keynes. Pour lui, c'est le rôle de l'Etat de réaliser des investissements pour doper la croissance.

Pour d'autres économistes, la croissance est intensive, elle prend sa source dans les gains de productivité réalisés sur les facteurs de productions. Cette hausse de la productivité permet soit de produire plus sans augmenter le capital productif, ou alors de baisser les prix des biens et services pour gagner en compétitivité. La meilleure efficacité du facteur travail et du facteur capital est souvent du au progrès technique. Ce sont donc les innovations qui viennent alimenter la croissance économique. Pour l'économiste Karl Marx, les gains de productivités sont le seul moyen d'atteindre la croissance. En accumulant du capital, ce dernier vient se substituer au travail et c'est pour cette raison qu'il n'est pas pour une politique d'investissement.

Les cycles économiques



En économie, il est communément admis que la croissance n'est pas linéaire. Elle connait des cycles d'une durée plus ou moins longue, ou le taux de croissance fluctue selon une amplitude donnée. Ces fluctuations se répètent de manière régulière. C'est ce que l'on appelle les cycles économiques.

On distingue 2 grandes catégories de cycles économiques:

- Les cycles longs de Kondratieff: Il dure environ 50 ans. L'évolution de l'activité économique est fonction de changements structurels profonds. Pour l'économiste Joseph Schumpeter, ce sont les grappes d'innovations (innovation de procédé, de produit...) qui expliquent les fortes variations du taux de croissance. Lorsque les innovations technologiques sont nombreuses, la croissance est forte. A l'inverse, dans une période ou le progrès technique est faible, l'économie connait la crise.

- Les cycles courts de Juglar: Il dure environ 7 ans mais ils peuvent être d'une durée inférieur. Si un cycle économique dure moins de 4 ans, on parle de cycle de kitchin. Un cycle comprend 4 phases: la récession, la reprise, l'expansion et la surchauffe de l'activité économique.

Croissance et développement économique



La croissance de l'économie s'accompagne d'une hausse des revenus. Toutefois, cette hausse ne profite pas forcément à toute la population. Une partie seulement peut en tirer partie, contribuant ainsi à renforcer les inégalités. C'est pour cette raison que pour juger de l'élévation du niveau de vie dans un pays, on utilise la notion de PIB par habitant.

Il se peut également que la croissance démographique soit plus importante que le taux de croissance. Dans ce cas, le PIB par habitant diminue, montrant ainsi que la croissance est insuffisante pour générer une hausse du niveau de vie. La hausse de la production de biens et services n'est pas nécessairement signe de développement économique. Pour mesurer ce dernier, on utilise d'autres indicateurs tels que l'IDH (l'indice de développement humain). La croissance est simplement une des composantes du développement économique.

A propos du posteur

  • 785
  • 4542
  • 17998
  • 7306
Auteur du livre "Trading à sens Unique" (consultable gratuitement sur CentralCharts)

Ajouter un commentaire

no pic

Commentaires

0 Commentaires