Inflation et taux de change

  • Qui a voté?
  • 19472
  • 1
Sur le Forex, l’inflation est un indicateur économique très surveillé par les cambistes. Le taux d’inflation est l’un des facteurs déterminants de l’évolution des taux de change même si d’autres éléments entrent en compte. 


Définition de l’inflation 



Avant de s’intéresser au mécanisme qui lie taux de change et inflation sur le Forex, il est important de définir ce qu’est l’inflation et d’où elle provient. 

L’inflation correspond à une hausse généralisée des prix. Elle est mesurée par l’indice des prix à la consommation. Pour calculer l’inflation au sein d’un pays ou d’une zone géographique, on calcul la variation en pourcentage de l’indice entre 2 période donnée. C’est ainsi que l’on obtient le taux d’inflation mensuel et annuel.

L’inflation tire son origine de la création monétaire. Cette création monétaire se mesure avec le niveau de la masse monétaire qui est en perpétuelle augmentation. Mais, une augmentation de la masse monétaire ne veut pas forcément dire qu’il y a de l’inflation. Ce qui conduit à l’inflation, c’est une augmentation plus rapide de la masse monétaire par rapport aux richesses produites (que l’on mesure avec le PIB). En effet, cela engendre une pression de la demande sur l'offre qui n'augmente pas au même rythme. L’indice des prix à la consommation augmente alors, générant de l’inflation.


L’étroite relation entre inflation et taux d’intérêts



Le taux d’inflation est très surveillé par les banques centrales. Ces dernières scrutent l’inflation pour orienter leur politique monétaire et fixer leurs taux d’intérêts directeurs. Chaque banque centrale se fixe généralement un seuil d’inflation qu’elle ne veut pas dépasser et cherche à éviter la déflation (souvent synonyme de récession économique). 

Ainsi, si le taux d’inflation est trop important, la banque centrale va augmenter les taux d’intérêts pour contenir l’inflation et éviter la surchauffe économique. La création monétaire est alors ralentie ce qui tire l’inflation vers le bas.

A l’inverse, si on est au bord de la déflation, la banque centrale va baisser les taux d’intérêts pour stimuler l’économie en rendant l’argent moins chère à emprunter (ce qui va augmenter la création monétaire et donc générer de l’inflation).

Si l’inflation est modérée, la banque centrale fixe ses taux d’intérêt en fonction du niveau d’inflation mais aussi de du taux de croissance économique (PIB). Bien évidement, de nombreux autres facteurs sont pris en compte par les banques centrales mais c’est pour simplifier les choses.

L’inflation impacte donc le niveau des taux d’intérêts mais l’inverse est également vraie. 


Les effets de l’inflation sur le taux de change



Le niveau d’inflation influe directement sur le taux de change entre deux devises à plusieurs niveaux :

- Parité de pouvoir d’achat : La parité de pouvoir d'achat cherche à comparer les différents pouvoirs d'achat de chaque pays en fonction du niveau général des prix (et non du taux de change). Cela permet donc de déterminer le pays dans lequel le coût de la vie est le plus chère. L’évolution de la parité du pouvoir d’achat (et donc de l’inflation) influe sur le taux de change. Si l’inflation est la même au sein des 2 pays, le taux de change n’évolue pas. S’il est plus fort dans un pays que dans l’autre, c’est là que l’inflation influe sur le taux de change. La devise avec le plus fort taux d’inflation va alors perdre de sa valeur et se déprécier, alors que la devise avec le plus faible taux d’inflation va elle s’apprécier sur le Forex.

- Taux d’intérêts : Une trop forte inflation pousse vers une hausse des taux d’intérêts ce qui a pour effet de déprécier la devise (moins rémunératrice) sur le Forex. A l’inverse, une inflation trop faible (ou déflation) pousse vers une baisse des taux d’intérêts ce qui a pour effet d’apprécier la devise sur le Forex. Toutefois, l’inflation à bien plus souvent un effet négatif que positif. Un fort taux d’inflation a de grandes chances d’impacter négativement le taux de change alors qu’une faible inflation est loin de garantir une hausse du taux de change….

Mais attention, un chiffre d’inflation tout seul ne veut rien dire. Ce que les banques centrales surveillent, c’est l’évolution du taux d’inflation. Si ce dernier ne cesse de croître, il y a un risque de hausse des taux. A l’inverse, si le taux d’inflation est dans une tendance baissière, il y a un risque de baisse des taux. Mais les banques centrales mettent toujours en rapport le niveau d’inflation avec le taux de croissance économique du pays. L’évolution des taux d’intérêt dépend de la politique monétaire mais la plupart du temps, les banques centrales se refusent à sacrifier la croissance économique surtout en temps de crise….

Il faut également préciser que l’impact de l’inflation sur le taux de change est théorique. En effet, de nombreux autres facteurs entrent en compte dans la détermination du taux de change. 

A propos du posteur

  • 736
  • 4542
  • 17963
  • 7306
Auteur du livre "Trading à sens Unique" (consultable gratuitement sur CentralCharts)

Ajouter un commentaire

no pic

Commentaires

1 Commentaires