Les 3 taux directeurs de la banque centrale

  • 2336
  • 0
Les taux directeurs sont l’un des principaux outils de la politique monétaire des banques centrales. Leurs impact sur les marchés financiers et sur l’économie est fort. On constate d’ailleurs de grands mouvements sur le Forex et sur les bourses mondiales à chaque fois qu’une banque centrale (BCE, BoJ, BoE, FED…) décide de les faire évoluer. Il faut savoir que les banques centrales n’ont pas un mais plusieurs taux directeurs. Celui sur lequel elles communiquent est le principal mais les autres taux directeurs ont également un rôle économique important.


Le principal taux directeur : le taux de refinancement



Définition taux de refinancement


Le taux de refinancement, également appelé taux de refi, est le taux que tout le monde connait, celui dont parle constamment les médias. Le taux de refinancement correspond au taux auquel les banques peuvent emprunter auprès de leur banque centrale. C’est également le taux servant de base aux banques pour fixer leurs taux de crédits (avec leur marge) aux particuliers et aux entreprises. 

Opérations d’open Market


C’est la banque centrale qui décide chaque semaine du montant du prêt qu’elle va accorder aux banques de son pays ou sa zone géographique.Ces opérations de refinancement sont appelées opérations d’open Market.

Le taux de refinancement est le taux de base, aucune liquidité n’est fournie aux banques en dessous de ce taux. L’opération d’open Market se déroule un peu comme une vente aux enchères, c’est le plus offrant qui rafle la mise. Chaque banque fait donc une proposition de taux pour un certain montant et ce sont les banques qui ont fait les meilleures offres qui sont servis par la banque centrale.

Toutes les banques veulent bien évidemment capter ces liquidités à cout très réduit qu’elles pourront ensuite utilisés pour prêter à leurs clients (emprunt bancaire) ou investir sur les marchés financiers (une banque n’a normalement pas le droit de traiter pour son compte propre mais elle le fait quand même….).
Le montant de liquidités allouées aux banques varie chaque semaine et dépend de l’orientation de la politique monétaire choisie par la banque centrale.

Impact économique du taux de refinancement


Un taux de refinancement bas va favoriser l’expansion du nombre de crédit accordés par les banques et donc générer plus de création monétaire. En effet, des taux bas vont rendre plus attractif l’investissement pour les entreprises et les particuliers. En théorie, un taux bas est donc censé générer de l’inflation.

A l’inverse, un taux de refinancement élevé va resserrer les robinets du crédit et donc ralentir la création monétaire. Investir avec emprunt bancaire sera en effet plus couteux pour les particuliers et les entreprises. En théorie, un taux élevé est censé être une arme efficace pour combattre l’inflation.


Le taux directeur pour la rémunération des dépôts



Définition du taux de rémunération des dépôts


Le taux de rémunération des dépôts est le taux auquel les dépôts des banques sont rémunérés auprès de la banque centrale. Il faut savoir que toutes les banques ont l’obligation d’avoir un compte auprès de la banque centrale pour y déposer leurs réserves obligatoires. Ces réserves obligatoires sont imposées par la réglementation Bale III. Toutes les banques doivent y déposer 8% (plus 2.5% de sécurité) des dépôts qu’elles sont reçus de la part de leurs clients, ainsi que des liquidités obtenues auprès de la banque centrale.

Impact économique du taux de rémunération des dépôts 


Aucun ! C’est un cadeau qui est fait aux banques. Seule la politique monétaire de la FED ne rémunère pas les dépôts de ces banques.

En revanche, le taux de réserve obligatoire a lui un impact important sur l’émission de crédit et donc sur la création monétaire. Une augmentation du taux de réserve obligatoire va ralentir la création monétaire et réduire le nombre de crédit accordés et inversement pour une baisse du taux de réserve.


Le taux directeur pour le prêt marginal



Définition du taux de prêt marginal ou taux d'escompte


Le taux de prêt marginal, ou taux d’escompte, est le taux payé par les banques pour un emprunt auprès de la banque centrale en cas de difficultés économique. Ce sont des emprunts court terme utilisés pour palier au manque de liquidités des banques commerciales.

En contrepartie de cet emprunt, les banques doivent mettre en garantie des créances (billets de trésorerie, certificat de dépôts…). Les intérêts de l’emprunt sont déduis directement du versement initial. 

Ce taux d’escompte ou de prêt marginal est utilisé uniquement si les banques ont un besoin de financement urgent (comme c’est le cas en période de crise économique et financière). Les banques centrales n’accordent ce type de prêt que pendant certaine période bien définies. 

La FED et la BoJ utilise le terme de taux d’escompte alors que la BCE utilise le terme de taux de prêt marginal.

Impact économique du taux de prêt marginal ou taux d'escompte


Ce taux est principalement utilisé en période de crise, lorsqu’il y a une crise de confiance entre les établissements bancaires comme cela a été le cas pendant la crise des subprimes. La banque centrale joue alors son rôle de préteur de dernier ressort. Cela permet d’éviter un effondrement du système bancaire. 

A propos du posteur

  • 720
  • 4542
  • 17925
  • 7306
Auteur du livre "Trading à sens Unique" (consultable gratuitement sur CentralCharts)

Ajouter un commentaire

no pic

Commentaires

0 Commentaires