Définition de politique monétaire non conventionnelle

  • Qui a voté?
  • 8368
  • 0

Qu'est ce qu'une politique monétaire non conventionnelle?



Une politique monétaire non conventionnelle est un ensemble de mesure prises par une banque centrale pour mettre fin à une situation économique exceptionnelle. Les banques centrales utilisent ces mesures uniquement si les instruments conventionnels (taux directeurs, réserves obligatoires, opérations d'open market) de la politique monétaire ne réussissent pas à provoquer l'effet souhaité.

Pourquoi une politique monétaire non conventionnelle?



Les mesures de politiques monétaires non conventionnelles sont censées être temporaire. L'objectif est de palier à la défaillance des instruments conventionnels dans le contrôle de la masse monétaire pour à nouveau pouvoir influer sur l'expansion du crédit. Le but final est que la banque centrale est à nouveau un impact sur la croissance économique, le taux d'inflation et la liquidité du marché.

Les outils de la politique monétaire non conventionnelle peuvent servir dans 2 cas :

-

Risque de déflation

: L'exemple du Japon qui connait une baisse des prix depuis plusieurs décennies est un exemple à éviter à tout prix pour les banques centrales. Il est en effet très difficile de se sortir de la déflation. Si le taux d'inflation reste proche de 0 trop longtemps ou que l'inflation est négative sur un trimestre, les banques centrales recourent souvent à des instruments de la politique monétaire non conventionnelle.

-

Crise économique majeure

: Pour retrouver rapidement le chemin de la croissance après une crise économique majeure (crise des subprimes aux Etats Unis) ou en cas de récession prolongé (cas du Japon), les banques centrales sortent l'artillerie lourde pour tenter de soutenir l'activité économique et créer de l'emploi.

Instruments de la politique monétaire non conventionnelle



-

Programme d'achat d'actifs

: C'est le principal instrument de la politique monétaire non conventionnelle d'une banque centrale. Il est plus communément appelé assouplissement quantitatif (quantitative easing en anglais). Cela consiste pour la banque centrale à acheter massivement des titres pour d'une part inonder le marché de liquidité, et faire baisser à terme les taux d'intérêt long terme. L'objectif est de facilité l'accès au crédit pour les agents économiques (ménages, entreprises) de part un coût plus faible. Cet instrument de la politique monétaire non conventionnelle est utilisé par la banque centrale en cas de période prolongé de très faible croissance ou récession, mais également pour faire face à un risque de déflation.

Les achats d'actifs portent le plus souvent sur des bons du trésor et des obligations d'entreprises. Mais cela peut également concerner des titres adossés à des créances douteuses dans le but d'assainir le bilan des banques commerciales pour qu'elle puisse accorder plus de prêts.

-

TLTRO (Targeted Long Term Refinancing Operations)

: Ce sont des opérations ciblées de refinancement à long terme. L'opération consiste à prêter de l'argent aux banques sous conditions qu'elles augmentent leur encours de crédit auprès des particuliers et entreprises. Si la banque commerciale tient l'objectif fixé par la banque centrale, elle bénéfice d'un taux très avantageux de remboursement de l'emprunt (le taux de facilité de dépôt, un des taux directeurs). Si elle n'atteint pas son objectif, elle doit rembourser intégralement l'emprunt à un taux plus élevé. Cette mesure de la politique monétaire non conventionnelle permet de donner une raison aux banques commerciales d'ouvrir les vannes du crédit. En effet, le plus souvent, la plupart des liquidités reçues par les banques commerciales leurs servent à spéculer et ne sont finalement pas injectées dans l'économie réelle. Le TLTRO est donc une mesure de politique monétaire non conventionnelle qui permet de palier à cela.

-

Taux d'intérêts négatifs

: Cette mesure vise à facturer un taux d'intérêt sur les montants déposés par les banques commerciales auprès de la banque centrale. C'est le taux directeur des facilité de prêt. En temps normal, les dépôts des banques sont rémunérés. Cette mesure de la politique monétaire non conventionnelle permet donc de forcer les banques à prêter aux agents économiques (ménages et entreprises) plutôt que de laisser l'argent dormir à la banque centrale.

A propos du posteur

  • 704
  • 4542
  • 17924
  • 7306
Auteur du livre "Trading à sens Unique" (consultable gratuitement sur CentralCharts)

Ajouter un commentaire

no pic

Commentaires

0 Commentaires