Le CAC40 bientôt aux mains des non résidents

Produit associé : CAC40 Index
  • 676
  • 0
Notre indice boursier principal, le CAC 40, est sur le point de tomber aux mains des non résidents Français selon la dernière étude de la Banque de France basé sur l'année 2013. Les fleurons de notre économie sont donc très prisés des investisseurs étrangers dont la part est croissante depuis plusieurs années. En 20 ans, le taux de détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 est passé de 25% à 46.7%.


Un taux de détention par les non résidents record sur le CAC 40 en 2013



Le graphique ci-dessous montre l'évolution du taux de détentions par les non-résidents des actions des sociétés françaises de l'indice CAC 40 :


investisseur non resident cac 40

Ce qu'il faut retenir :

- Le taux de détention par les non résidents à une tendance de fond à la hausse. On peut se demander ou cela va s'arrêter ? En 2013, nous avons atteint (et surement dépassé en 2014) les plus hauts d'avant crise de 2007 à 46.7.

- Les périodes de crise économiques et financières font reculer le taux de détention des non résidents sur les actions du cac 40. Pour la bulle internet en 2000, le repli a été mineur mais pour la crise des subprimes en 2007 et pour la crise de la dette en 2010, le recul a été plus marqué. Plus la crise est majeure, plus le repli est important.

- Les investisseurs étrangers sont les premiers à délaisser les actions françaises en cas de crise mais ce ils réinvestissent rapidement dès les premières signes de stabilisation.

Pour effectuer une comparaison rapide entre les sociétés du CAC 40 et celles qui n'y sont pas, voici un graphique montrant l'évolution de la détention par les non résidents pour chaque groupe :




On constate que l'évolution du capital aux mains des non résidents est plus constante pour les entreprises ne faisant pas partie du CAC 40.

On peut voir également qu'en période de crise, l'écart entre les deux se réduit alors qu'il tend à s'accroître en période d'accalmie. L'évolution du taux de détention par les non résidents semble donc plus cyclique pour les entreprises du CAC 40.


Qui sont les non résidents détenteurs de nos sociétés du CAC 40 ?



Voici un graphique montrant l'évolution de l'origine géographique des détenteurs d'actions françaises du CAC 40 :


detention action france non resident cac 40

Ce qu'il faut retenir :

- Les Etats Unis et les pays de la Zone Euro sont les principaux investisseurs étrangers au sein des entreprises du CAC40 avec un total de 34.7% en 2013.

- Les pays asiatiques sont peu représentés du fait qu'ils préfèrent investir au sein de leurs pays. Les Japonais sont par exemple les principaux détenteurs de la dette de l'archipel.

- L'évolution du taux de détention des différents pays est stable dans le temps

La détention des non résidents pour les sociétés du CAC 40 provient majoritairement d'investissements financiers à travers des fonds d'investissements. Le plus souvent, ces fonds détiennent une part inférieur à 10% au sein des sociétés du CAC 40.


Les non résidents sont-ils majoritaires au sein des sociétés du CAC40 ?



Voici un graphique qui fait apparaître la répartition de la part de capital détenu par les non résidents en 2013 :


taux detention non resident cac 40

Sachant que l'étude de la Banque de France est basé sur 36 sociétés (ArcelorMittal, Airbus, Gemalto et Solvay étant des sociétés non résidentes), les non résidents sont majoritaires dans plus de la moitié des sociétés du CAC 40 en 2013 (19 au total, soit 52.7%). En 2012, seuls 16 sociétés dépassaient les 50%.


Quels secteurs d'activité sont privilégiés par les non résidents sur le CAC 40 ?



Voici un graphique montrant la répartition par secteur d'activité :


investisseur origine cac 40

Ce qu'il faut retenir :
- Par rapport à la moyenne des années précédentes, seul le secteur des services (aux consommateurs et aux collectivités) est en régression dans la part des non résidents dans le capital.

- Le secteur de la santé est le plus investi par les non résidents avec un taux de détention de 57% en 2013. Avec le secteur du pétrole, gaz et matériaux de base, c'est le seul à dépasser le seuil de détention de 50%. Les fonds d'investissement mondiaux ont donc tendance à concentrer leurs investissements.

- Le secteur des Technologie Télécoms est le secteur qui a connu la plus forte progression avec +5.5% en 2013 par rapport à la moyenne des années précédentes.

A propos du posteur

  • 677
  • 4542
  • 17380
  • 7775
Auteur du livre "Trading à sens Unique" (consultable gratuitement sur CentralCharts)

Ajouter un commentaire

no pic

Commentaires

0 Commentaires