Les sources de la croissance économique

  • Qui a voté?
  • 401
  • 0

Qu'est ce que la croissance économique?



La croissance économique désigne une hausse durable de la production de biens et services sur une période donnée. En économie, on utilise généralement l'indicateur Produit Intérieur Brut (PIB) pour la calculer. Le taux de croissance peut être calculé mensuellement, trimestriellement ou annuellement. Plus la croissance est soutenue, plus l'économie connait une phase d'expansion.

La croissance économique prend sa source dans l'augmentation des facteurs de production (facteur travail et facteur capital) ainsi que dans la productivité globale des facteurs. La hausse de la production peut venir soit de la hausse des quantités produites avec l'investissement (croissance extensive), ou par une amélioration de la productivité des différents facteurs de production (croissance intensive).

Le facteur travail



Le facteur travail correspond à la quantité de travail nécessaire pour produire un bien ou service. Cette quantité est mesurée par le nombre d'heures de travail de l'ensemble des effectifs utilisés (main d'œuvre salarié ou non) pour la production.

Ce facteur de production peut augmenter quantitativement ou qualitativement. En augmentant le nombre d'heures travaillés ou le nombre de travailleurs, on obtient mécaniquement une hausse de la production de biens et services. Il y a alors investissement dans le capital humain. L'amélioration du facteur travail peut également venir d'une hausse de la productivité. Pour la mesurer, on calcule généralement la productivité horaire ou la productivité par tête.

Le facteur capital



Le facteur capital correspond à la quantité de capital nécessaire pour produire un bien ou service. Pour la mesurer, on observe le capital fixe de l'entreprise, c'est à dire ses investissements. En effet, le facteur capital regroupe tous les éléments durables n'étant pas consommés durant un cycle de production et permettant de faire fonctionner l'appareil productif. C'est le cas par exemple des machines outils, des bureaux, des entrepôts, des camions, logiciels, formation...). Il s'agit de tout ce qui génère de la rentabilité. Il peut s'agir d'investissement matériel ou immatériel.

En augmentant les investissements dans le capital physique, le facteur capital permet de produire plus de biens et services. Il y a alors croissance économique. Concernant la productivité de ce facteur de production, on parle de productivité apparente étant donné que le capital est inutile sans travail.

Lien entre productivité globale des facteurs et progrès technique



La productivité globale des facteurs (PGF) est la part de la croissance qui ne peut pas être expliquée par l'augmentation quantitative du facteur travail ou du facteur capital. Elle mesure la productivité de la combinaison des 2 facteurs de production. En effet, il n'y a pas de travail sans capital. Inversement, pour produire des biens ou services, il est nécessaire de recourir au travail pour pouvoir exploiter le capital fixe.

La PGF mesure la croissance économique liée a des facteurs externes de la production. On l'associe souvent au progrès technique car c'est le principal facteur de l'amélioration de la productivité globale des facteurs. L'économiste Robert Solow nomme cette croissance comme résiduelle dans sa théorie de la croissance exogène. On constate aujourd'hui que la productivité globale des facteurs expliquent une grande partie de la croissance économique. Les plus grandes théories de la croissance font du progrès technique l'une des principales sources de croissance. C'est ce qui a donné naissance dans les années 80 à la théorie sur la croissance endogène. La croissance est expliquée par des facteurs internes au processus de production, elle s'autoalimente. Le progrès technique est vu comme une conséquence directe de la production et non comme un facteur externe.

Le progrès technique permet d'améliorer la productivité de la combinaison des facteurs de production. C'est un facteur d'accélération de la croissance économique. Les innovations permettent de produire plus sans utiliser plus de travail ou de capital. Le progrès technique est source de gains de productivité. L'économiste Joseph Schumpeter parle de grappes d'innovations (innovation de produit, de procédé, d'organisation du travail ou de débouché)

A propos du posteur

  • 679
  • 4542
  • 17494
  • 7775
Auteur du livre "Trading à sens Unique" (consultable gratuitement sur CentralCharts)

Ajouter un commentaire

no pic

Commentaires

0 Commentaires