Comment participer à une introduction en Bourse?

  • 2443
  • 0

Qu'est-ce qu'une introduction en Bourse ?



Une introduction en bourse est l'ouverture du capital d'une société à d'autres actionnaires sur les marchés financiers. Une introduction en bourse permet à une société de lever des fonds et d'être coté en Bourse. Cela permet à la société d'attirer de nouveaux investisseurs et de trouver de l'argent pour financer son développement. C'est également un moyen de mieux valoriser l'entreprise. Pour pouvoir parler d'une introduction en bourse, il ne faut pas que l'entreprise est déjà émis des actions sur les marchés financiers par le passé. On dit alors qu'elle ouvre son capital. Dans le cas contraire, il s'agit simplement d'une augmentation de capital.

Lorsqu'une entreprise ouvre son capital en bourse elle réalise une émission d'actions nouvelles. Cette émission d'action n'est pas une émission de dette contrairement à une obligation. En revanche, les actions émises ne sont pas remboursables, sauf en cas de rachat d'actions voté par l'entreprise lors d'une assemblée générale ayant réuni les actionnaires, ou en cas de retrait de la cote (sortie de bourse).

Les actions détenus par les actionnaires sont revendable directement à d'autres tiers sur les marchés financiers. Les actionnaires ont la possibilité de se séparer de leurs actions au moment de leur choix (actions initialement achetées lors de l'introduction en bourse de l'entreprise); L'objectif des actionnaires est alors de revendre les actions qu'ils ont acheté à l'introduction en bourse à un meilleur prix. Lorsque l'introduction en bourse est terminée, les actions sont soumises aux lois des marchés financiers régit par l'offre et la demande.


Pourquoi participer à une introduction en Bourse ?



Participer à une introduction en bourse permet aux investisseurs de réaliser des plus-values en bourse rapidement. En effet, suite à une introduction en bourse, il est fréquent de voir le cours de bourse des actions de l'entreprise monter bien au delà du cours d'introduction en bourse.

Cependant, les investisseurs doivent rester prudent et suivre une bonne stratégie de trading afin de profiter pleinement du potentiel de hausse. Il est important de parfaitement connaitre et maitriser les différents mécanismes d'introduction en bourse car le nombre d'actions mises sur le marché est souvent limité. En effet, le nombre d'actions servies aux demandeurs lors d'une introduction en bourse suit la loi de l'offre et de la demande, mais il fréquent que les investisseurs n'obtiennent finalement que quelques titres de l'entreprise nouvellement cotée, et que la plus-value sur ces titres ne couvre à peine les frais de courtage.


Quelles entreprises peuvent réaliser une introduction en Bourse ?



Toutes les entreprises ont la possibilité de réaliser une introduction en bourse. Les teneurs de marché (ex : Euronext) doivent respecter une série de critères pour orienter la cotation du titre vers le bon compartiment. Cependant, toutes les entreprises ne sont pas cotées en bourse. Pourquoi? Car une introduction en bourse coûte très cher. Toutes les entreprises n'ont pas les moyens de lever de nouveaux fonds via les marchés financiers, et préfèrent plus simplement faire appel aux banques pour obtenir de nouveaux fonds sur prêts.


Comment souscrire à l'émission des nouvelles actions?



Pour pouvoir participer à une introduction en bourse et obtenir des actions de l'entreprise, il faut qu'au moins 10% des actions émises soient destinées aux investisseurs particuliers. Il faut ensuite se référer à la notice de l'introduction en bourse émise par l'entreprise. Cette notice doit toujours être certifiée conforme par l'AMF (autorité des marchés financiers. Sans ce visa de l'AMF, l'entreprise n'a aucune autorisation pour ouvrir son capital et émettre de nouvelles actions sur les marchés financiers.

Avant de devenir actionnaire, il est important pour les investisseurs de se renseigner sur l'opération d'introduction en bourse, sur la santé financière actuelle et future de l'entreprise, ainsi que sur ses perspectives de croissance.
Tout est bon? Vous souhaitez participer à l'introduction en bourse d'une nouvelle entreprise? Vous devez maintenant prendre contact avec votre gestionnaire de compte (compte-titre, PEA - plan d'épargne en action, contrat d'assurance-vie…).

A partir des indications de la notice d'introduction en bourse et des information fournies par le teneur de marché (ex : Euronext), votre gestionnaire sera en mesure d'identifier l'entreprise et l'opération sans ambiguïté. Votre gestionnaire de compte sera en mesure de vous préciser dans tous les détails les étapes à suivre afin de participer à l'introduction en bourse et obtenir des actions de l'entreprise. Chaque introduction en bourse a ses particularités.

NB : si vous participez à une introduction en bourse, votre banque/courtier vous demandera de détenir le montant total de l'achat (dans le cas où votre souscription serait entièrement honorée).

Cependant, rien ne vous assure que votre souscription sera entièrement honoré. Il est fréquent de voir plus de souscription que d'actions émises lors d'une introduction en bourse. Tous les investisseurs ne sont alors pas servis en actions, ou la plupart ne le sont que partiellement.


Coût d'une participation à une introduction en bourse?



La participation à une introduction occasionne aux investisseurs différents types de frais
. En effet, il est fréquent que l'intermédiaire commissionne des frais de passage d'ordres mais également des frais pour les ordres non exécutés (dans le cas où la souscription à l'introduction en bourse ne serait pas entièrement honoré).
certains intermédiaires proposent une facturation au forfait, qui se cumule ou remplace des frais de courtage qui découle de la souscription à l'introduction en bourse.
Pour plus d'informations, renseignez vous auprès de votre banque ou de votre courtier en ligne; Et faites jouer la concurrence afin d'obtenir que vos frais soient les plus bas possibles!


Cours d'une action sur une introduction en bourse?



Il existe différentes procédures d'introduction en bourse
. Le prix exact d'achat d'une action lors de l'introduction en bourse peut être inconnu avant la mise en ligne de la première cotation. C'est l'entreprise qui choisi la procédure d'introduction en bourse; Elle a le choix entre quatre dispositifs :

L'offre à prix ouvert :

dans cette procédure, le prix de l'action n'est pas connu à l'avance. Pour souscrire à cette introduction en bourse, l'investisseur doit simplement indiquer un montant global; Exemple: il souhaite investir 10'000 euros dans l'entreprise.

Le prix d'introduction en bourse est ensuite fixé en confrontant le montant total apporté par les investisseurs et le nombre total d'actions émise par l'entreprise lors de son introduction en bourse. Exemple : si le montant total apporté par les investisseurs s'élève à 1'000'000 d'euros et que la quantité d'actions émises sur les marchés par l'entreprise est de 20'000 titres, le cours d'introduction en bourse sera alors fixé à 50 euros. L'investisseur ayant souhaité investir 10'000 euros dans l'entreprise se retrouve alors en possession de 200 titres à 50€.

L'offre à prix ferme :

dans cette procédure, le prix de l'action est connu à l'avance. L'investisseur sait exactement combien d'actions il pourra acquérir selon l'investissement/risque qu'il souhaite accorder à cette opération. La demande de l'investisseur sera honorée en fonction de l'offre et de la demande (hors cas où existerait une procédure de priorité). Les plus petits carnets d'ordres sont alors honorés en premier et en totalité (ou presque), et les carnets d'ordres les plus importants sont honorés en second en fonction du nombre de titre restants. Ceci étant, si la demande des souscripteurs est servie à un taux de moins de 1 % (ex: l'investisseur souscrit à 100 actions mais n'en reçoit qu'une seule), la procédure prévoit alors que le prix soit revu à la hausse avec l'introduction. Dans le cas où l'offre est aussi dite "en placement garanti", le prix définitif est souvent connu dans les 48 heures suivant le premier jour de cotation, et une semaine avant, les souscripteurs sont invités à faire une réservation sur la base d'une fourchette de prix (l'entreprise garantissant que le prix ne sera ni inférieur ni supérieur à cette fourchette).

L'offre à prix minimum :

dans cette procédure, la quantité d'actions émise sur les marchés financiers est connue, ainsi que le prix minimum proposé par l'entreprise. Le prix réel à l'introduction en bourse va alors dépendre de la quantité d'actions demandées par les investisseurs et le prix du cours au-delà duquel les investisseurs ne sont plus intéressés par l'acquisition d'actions. Sur cette base, le teneur de marché établit des classes de prix, et le montant du premier cours de cotation. Toutes les classes inférieures à ce cours ne seront pas servies. Celles qui sont au-dessus pourront être servies mais pas au-delà d'un certain seuil (partiellement). Exemple: le cours proposé minimum proposé par l'entreprise est de 40 euros. Le carnet d'ordres montre que les investisseurs acceptent de payer jusqu'à 80 euros et qu'il y a une nette majorité pour investir plus de 25 euros par action. Sur cette base, le teneur de marché peut décider par exemple d'établir quatre classes : de 40 à 50 euros, de 50 à 60 euros, de 60 euros à 70 euros et de 70 à 680 euros. Aucune offre inférieure à 50 euros n'est acceptée. 47 % des actions seront accordées aux offres présentes dans la seconde classe (entre 50 et 60 euros) et 53% des actions seront accordées aux offres présentes dans la troisième classe (entre 60 et 70 euros). Et les offres au-delà de 70 euros ne sont pas non plus honorées.

L'offre à cotation directe :

dans cette procédure, le prix définitif du cours de l'introduction n'est pas complètement connu. L'entreprise indique simplement un seuil sous lequel elle renoncerait à émettre ses actions sur les marchés. C'est ensuite le prix ayant permis d'échanger le plus d'actions qui est retenu. Pour éviter tout écart disproportionné, le prix définitif d'introduction en bourse ne peut pas être supérieur à 10 % du montant du prix minimum indiqué par l'entreprise. En cas d'écart disproportionné, l'offre de prix indiqué par l'entreprise doit être revue. Exemple : si le cours annoncé par l'entreprise est de 200 euros, le prix réel maximum de l'action ne pourra pas être supérieur à 220 euros.

A propos du posteur

  • 998
  • 5786
  • 29093
  • 13947
  1. Trader indépendant et autodidacte passionné par les marchés financiers et l'analyse technique
  2. Détenteur de pièces d'or, d'un PEA, d'un compte de trading chez PRT Trading, et de crypto-monnaies
  3. Amoureux de l'analyse technique, du Trading et des marchés financiers
  4. Co-auteur du livre intitulé "Trading à sens unique" (Consultable gratuitement sur le site)
Vous aimez ma manière d'analyser les graphiques? Alors n'hésitez pas à envoyer vos demandes d'analyses techniques; Dès que je vois une demande d'analyse j'essaie d'y répondre dans les plus brefs délais.

Vous êtes intéressé par les crypto-monnaies? Je vous invite à consulter le Guide des crypto-monnaies.

Et si vous cherchez le meilleur livre pour apprendre à investir sur le Bitcoin et les crypto-monnaies, voici MA référence :


_ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Ajouter un commentaire

no pic

Commentaires

0 Commentaires